21 févr. 2022, 18:07
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84658271
T T
0 Persons

Tags

Levée des sanctions anti-iraniennes, garanties valables indispensables à tout accord à Vienne (Raïsi)

Téhéran (IRNA)- Le président Raïssi, en visite à Doha, tout en soulignant que la République islamique d'Iran a remporté deux champs de bataille contre le terrorisme et une campagne de pression économique maximale, a insisté que les Etats-Unis devaient prouver leur volonté de lever les principales sanctions.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec le cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, Seyyed Ebrahim Raïssi a remercié l'invitation de l'émir du Qatar et a déclaré : «Je me suis rendu à Doha avec les deux objectifs de développer les relations bilatérales entre l'Iran et le Qatar et de participer au Sommet du Forum des pays exportateurs de gaz (GECF)».

Se référant à sa rencontre avec l'émir du Qatar, le président a ajouté : « Lors de cette réunion, nous avons convenu que les deux pays bénéficieront des capacités et des opportunités existantes pour élargir la coopération et approfondir les relations dans divers domaines et domaines ».

«Les deux parties ont décidé de prendre des mesures sérieuses et nouvelles pour renforcer les relations en augmentant les relations et en diversifiant les domaines de coopération, compte tenu de la proximité territoriale et du voisinage et des intérêts et avantages économiques communs».

«Nous avons convenu d'intensifier sérieusement notre coopération dans les domaines de l'économie, de l'énergie, des infrastructures, du commerce, de l'investissement, de la sécurité alimentaire, de la santé et de la culture», a-t-il déclaré.

Concernant la coopération de l'Iran avec le Qatar pour accueillir la Coupe du Monde de la FIFA, Raïssi a déclaré : «L'Iran est suffisamment préparé pour contribuer à une meilleure tenue de la Coupe du Monde que le Qatar accueille».

Se référant à la coopération entre les deux pays dans divers domaines, le président a déclaré : «Les avantages uniques de l'Iran dans divers domaines, notamment géographiques, environnementaux, de transit, économiques, scientifiques, et en particulier les ressources humaines jeunes et instruites, garantissent la contribution de toute coopération bilatérale ou multilatérale à la croissance économique et à la sécurité régionales».

Le président a souligné : « La République islamique d'Iran souhaite une augmentation significative des relations régionales, et ce voyage ouvrira un nouveau chapitre dans les relations entre l'Iran et le Qatar. Bien sûr, ce voyage est considéré comme l'une des étapes transformatrices dans les relations avec les pays voisins, en particulier les voisins de la région du golfe Persique».

Raisi a souligné : « Le niveau de coopération entre les pays de la région n'est pas à la hauteur des énormes capacités disponibles, et la République islamique d'Iran cherche à contribuer au renforcement et à la promotion des relations régionales dans le cadre de la politique de voisinage ».

«Nous recherchions un changement dans les relations régionales dans le sens de l'interaction, de la coopération et de la convergence. La République islamique d'Iran a prouvé qu'elle défendait toujours les intérêts des pays et nations indépendants. Nous avons prouvé notre amitié à tous les pays de la région dans les moments difficiles. De nombreux pays de la région ont pris conscience de ce fait et ont des expériences similaires dans ce domaine ».

Le président a souligné : «La République islamique d'Iran a remporté deux champs de bataille contre le terrorisme et la campagne de pression économique maximale. Les États-Unis doivent démontrer leur volonté de lever les principales sanctions. Pour parvenir à un accord, «sécuriser les intérêts du peuple iranien, notamment la levée des sanctions, des garanties valables et fermer les dossiers de revendications politiques sont impératifs».

«Il est maintenant clair que notre région est entrée dans une nouvelle phase», a déclaré Raïssi, ajoutant : «Après plusieurs décennies de présence agressive et occupante des forces en quête de domination, la région revient aux mains des nations régionales».

Les pays de la région devraient poursuivre et gérer les crises et les problèmes dans la région par le biais de consultations et de pourparlers supplémentaires. La leçon importante des développements des dernières décennies est que premièrement, l'agression est vouée à l'échec, deuxièmement, la résistance est la réponse appropriée, et troisièmement, aucun des problèmes de la région n'a de solution militaire. Nous avons également échangé des vues sur des questions régionales telles que la lutte contre le terrorisme, la situation en Afghanistan, le trafic de drogue, et avons convenu que la lutte contre le terrorisme et ses différentes formes est l'une de nos priorités, a expliqué le président.

Il a poursuivi que les capacités de l'Iran dans la lutte victorieuse contre le terrorisme en Syrie et en Irak renforçaient la sécurité non seulement pour la région mais aussi pour le monde. Les voisins de l'Afghanistan et les pays de la région doivent aider le peuple et tous les groupes ethniques et politiques d'Afghanistan à établir un gouvernement populaire inclusif en Afghanistan, sinon l'insécurité reviendra dans ce pays opprimé.

Le président a souligné : « Comme je l'ai annoncé le jour de mon investiture, je tends la main de l'amitié à tous les pays de la région, en particulier à nos voisins, dans l'intérêt des nations et d'une interaction maximale. Une fois de plus, je considère qu'il est nécessaire d'apprécier et de remercier l'hospitalité de l'émir du Qatar et de l'État du Qatar».

En conclusion, le président Raïssi a exprimé l’espoir que ces pourparlers porteront leurs fruits et que la réunion de demain, qui est le sommet du GECF, sera une source de bénédictions pour ces pays .

L’émir du Qatar Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani a également exprimé sa satisfaction quant à la signature de plusieurs accords et protocoles d'accord entre le Qatar et la République islamique d'Iran, déclarant «Il s'agit d'une question très importante et leur mise en œuvre doit être poursuivie».

Se référant à la question de la Palestine, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani a déclaré : «Nous avons discuté de la question de la Palestine, car c'est la principale question de la région, et de la nécessité de mettre fin à l'agression israélienne contre le peuple palestinien et de trouver une solution fondée sur les résolutions internationales et le droit du peuple palestinien à l'autodétermination et à sa une vie paisible et digne».

Tags

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha