Des étudiants iraniens se mobilisent contre la décision de Trump sur al Qods

Téhéran, 14 décembre, IRNA- Des dizaines d'étudiants à Téhéran ont protesté contre la décision controversée du président américain de relocaliser l'ambassade du pays à Al Qods afin de reconnaître la ville sainte comme capitale du régime sioniste d'Israël.

Un groupe d'étudiants, au nom de tous les étudiants iraniens, se sont réunis mercredi devant l'ambassade de Suisse à Téhéran, qui représente les intérêts américains en Iran. Ils ont condamné la décision du président Donald Trump de transférer l'ambassade américaine à al Qods.

Les Palestiniens disent que Al Qods, occupée par le régime sioniste d'Israël lors de la guerre de 1967, est la capitale de on Etat palestinien.

Les manifestants à Téhéran ont mis le feu aux drapeaux israéliens et américains, scandé des slogans contre le régime sioniste, les États-Unis, la Grande-Bretagne, le wahhabisme, l'EI et les terroristes Takfiri.

Ils ont également agité des bannières «Down with US» et «Down with Israel». Ils portaient également des banderoles sur lesquelles on pouvait lire: «Trump et les agresseurs sionistes doivent savoir qu'Al Qods al-Sharif restera une Qibla musulmane et appartient aux musulmans».

Les médias étrangers ont également couvert la manifestation anti-sioniste.

Les étudiants manifestants ont ensuite lu un communiqué en réponse au mouvement et aux revendications du président américain.

Ils ont dénoncé le mouvement ainsi que le silence sur la communauté internationale.

La décision de Trump a suscité de vives critiques de la part de la communauté internationale, y compris des alliés américains en Europe. Les dirigeants du monde l'ont dénoncé comme une violation des résolutions de l'ONU et des lois internationales.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9053**