26 août 2020 à 21:00
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84017984
0 Persons

Tags

Rohani souligne le renforcement de la coopération Iran-AIEA

Le président iranien Hassan Rohani souligne la nécessité de renforcer la coopération entre Téhéran et l'agence nucléaire de l'ONU, saluant les accords conclus lors de la visite du chef de l'AIEA dans le pays.

S'exprimant lors de sa réunion avec le chef de l'AIEA Rafael Grossi ce mercredi, Rohani a déclaré: «Pour l’Iran, l’AIEA est d’une importance capitale et, comme par le passé, la République islamique d’Iran est prête à coopérer avec l’AIEA dans le cadre des garanties.»

La République islamique d'Iran attache une grande importance à ses relations avec l'AIEA, a réitéré Rohani.

Il a exprimé l'espoir que la coopération bilatérale entre l'Iran et l'AIEA sera renforcée de jour en jour et a ajouté «Outre ses fonctions techniques et spécialisées dans le domaine des« garanties »et du« protocole additionnel », que l'Iran met volontairement en œuvre, l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a également une responsabilité importante en relation avec le PAGC et la préservation de ce document multilatéral encré entre l'Iran et six grandes puissances mondiales dans la capitale autrichienne Vienne à la mi-juillet 2015. »

Rohani a évoqué les rapports détaillés et d'experts de l'AIEA concernant la mise en œuvre du PAGC au cours de la coopération de sept pays impliqués dans les discussions sur le nucléaire et a ajouté: «Le PAGC était un accord très important pour l'Iran et le groupe 5+ 1 qui a créé la paix et la sécurité à la fois dans la région et dans le monde.»

Les États-Unis se sont retirés unilatéralement du PAGC en mai 2018, a déclaré Rohani et a réitéré: «Plus de deux ans se sont écoulés depuis que les États-Unis se sont retirés du PAGC, les Américains sont bien conscients que leur action prise à cet égard était erronée».

Ailleurs dans ses remarques, Rohani a déclaré: «Aujourd'hui, l'importance du PAGC est bien tangible pour les membres du Conseil de sécurité de l'ONU (CSNU) et les États-Unis n'ont pas obtenu de succès grâce aux organisations internationales depuis qu'ils (les États-Unis) se sont retirés du PAGC.

On espère que les États-Unis comprendront un jour que l'ère de l'unilatéralisme est révolue, a affirmé Rohani.

Le directeur général de l'AIEA, pour sa part, a exprimé sa satisfaction de l'accord conclu avec l'Organisation de l'énergie atomique d'Iran (OIEA) lors de sa visite en République islamique d'Iran et a souligné la nécessité d'approfondir et d'élargir la coopération entre l'Iran et AIEA.

Le PAGC a vraiment été une grande réussite pour toutes les parties impliquées dans le débat sur le nucléaire, de sorte que l'AIEA a une lourde responsabilité de le maintenir et de le préserver ? a souligné Grossi.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 2 =