1 oct. 2020 à 01:19
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84060926
0 Persons
Infanticide : l’Histoire ne pardonnera pas aux meurtriers et aux traîtres (Téhéran)

Téhéran (IRNA)-« Deux décennies après l’assassinat en martyr de l’adolescent palestinien Mohammad al-Durah, certains régimes de notre région ont serré la main des tueurs. L'histoire ne pardonnera ni aux meurtriers ni aux traîtres », c’est ainsi qu’a réagi la diplomatie iranienne à l’occasion du triste anniversaire de l’assassinant d’un enfant palestiniens par les militaires israéliens dans les bras de son père.

À l'occasion de l'anniversaire de la deuxième Intifada et de la Journée de Solidarité et de Sympathie avec les enfants palestiniens, le ministère iranien des Affaires étrangères a écrit sur son compte Twitter officiel : « Il y a 20 ans, alors qu'il se réfugiait chez son père, Muhammed al-Dora a été brutalement pris pour cible et a montré au monde que la barbarie des occupants ne connaît pas de limites».

Pour mémoire, il s’agit de la fameuse scène, tristement célèbre, où l’on voit un père palestinien et son enfant, s’abritant derrière un baril recouvert de béton tentant de se protéger des tirs israéliens.

Mohammed n’avait que 12 ans, son père tente de le protéger, il fait des signes… mais une nouvelle rafale… l’enfant est mort et son père grièvement blessé.

Lire aussi: Le martyr al-Durah, symbole de l’infanticide israélien

« Deux décennies plus tard, certains régimes de notre région ont serré la main à ses assassins », a ajouté le ministère. « L'histoire ne pardonnera pas aux meurtriers et aux traîtres. »

Selon l’IRNA, ces dernières semaines, les gouvernements des Émirats arabes unis et de Bahreïn ont officiellement déclaré « normales » leurs relations avec le régime infanticide israélien.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 10 =