7 oct. 2020 à 04:07
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84067629
0 Persons

Tags

Donald Trump et la «stratégie de l’homme fou»

Téhéran (IRNA)-Malgré toutes les pressions, la politique américaine envers l'Iran, sous le nom de « politique de pression maximale » n'a pas été une réalisation significative pour les États-Unis et n’a rien apporté à ce pays. Une partie de cette politique reflète en effet les approches et les tempéraments personnels de Donald Trump, qui brossent un tableau irrationnel et imprévisible sur le Président milliardaire.

Selon IRNA, la stratégie de l’actuelle administration US, dirigée par Donald Trump, envers l'Iran a échoué. À grande échelle, les États-Unis ont cherché à s'imposer comme une superpuissance mondiale au cours des dernières décennies. Pendant cette période, la grande stratégie des États-Unis visait à empêcher la domination et l'ostentation de toute autre puissance potentielle (rivale) dans le monde. Les États-Unis ont poursuivi leurs objectifs intéressés en utilisant et mélangeant deux types de pouvoirs : Doux et dur autrement dit le Soft power (un pouvoir intelligent) et le Hard power (faire plier d'autres États par la force militaire, économique ou financière).

Les outils «hard power» peuvent être explorés sous forme des guerres par procuration et parallèles, des crises pièges et des incitations aux conflits. Dans le domaine du soft power, l'utilisation de la puissance médiatique est significative.

Face à la République islamique, qui défie la nature (hégémonique) des puissances mondiales, les États-Unis ont usé et abusé toutes leurs ressources et outils aux niveaux national, régional et mondial.

En tant que seule puissance hégémonique soi-disant inégalée dans le monde après l'effondrement de l'Union soviétique, les États-Unis s'opposent et font face aux nouvelles menaces anti-US dans le monde afin de maintenir leur hégémonie sur la scène mondiale.

L'une de ces menaces importantes pour Washington est l'émergence d'hégémonies dans la région dont notamment l'Iran et la Chine.

Les États-Unis ont toujours cherché à s'assurer qu'aucun gouvernement rival dominant n'existe ni en Asie du Nord-Est, ni en Europe et ni dans le golfe Persique.

Sous Trump, les États-Unis poursuivent une politique suprémaciste à la Maison Blanche
Sur la base d'un paradigme turbulent, l'administration Trump a adopté pour réaliser ses velléités la théorie du Crazy Man (homme fou) et une politique d'ambiguïté qui fait penser à la stratégie du jujutsu. Jujutsu est une méthode de combat sans armes ou avec des armes légères, pour vaincre,contrôler ou tuer un ou plusieurs adversaires non armés ou armés. Il s’agit d’une méthode de défense fondée sur le contrôle de soi et de l'adversaire.

Les Etats-Unis de Trump tentent de convaincre l'Iran de s’assoir à leur table des négociations intéressées et imposées et cela en s'appuyant sur le régime sioniste et sur l'Arabie saoudite et en s’inspirant de la stratégie « étape par étape » du régime de Tel-Aviv.

Ils sont alors incapables de comprendre la stratégie de confrontation de l'Iran. Si l'administration Trump avait une compréhension claire de la stratégie de l'Iran, elle aurait peut-être obtenu de meilleurs résultats en finissant par changer de cap.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 12 =