10 oct. 2020 à 08:39
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84070204
0 Persons
Unilatéralisme américain : l'Iran appelle à la confrontation

New York (IRNA) –Pour le vice-ministre iranien des Affaires étrangères chargé des Affaires juridiques et internationales, Mohsen Baharvand, le seul moyen d’étouffer l’unilatéralisme hostile du gouvernement américain est de donner un nouveau souffle à l'esprit du multilatéralisme et du respect du droit international.

Selon l'IRNA, s’exprimant vendredi 9 octobre, à l’occasion d’une réunion des pays non alignés tenue en ligne en marge de la 75e Assemblée générale des Nations Unies, le diplomate iranien a déclaré: « Notre monde se dirige de plus en plus vers le désordre et le chaos. Cela n'est pas notre choix ni le résultat d’un manque de perspicacité chez nous. Une telle situation émane des agissements minoritaires qui tentent avidement, et cela manifestement, de déformer la réalité sur la centralité (perdue) du pouvoir, en faveur d’un ordre mondial pro-occidental, au moment où le monde traverse une phase de transition. »

« Ainsi, a-t-il poursuivi, en pleine crise apocalyptique de la pandémie mortelle de Covid-19, les gardiens de longue date du système de domination et de suprématie, forts de leur pouvoir économique en déclin et de leur machine à destruction massive, violent les normes internationales et piétinent les droits humains les plus élémentaires, et cela en faisant recours à un blocus à la médiévale visant de manière collective l’ensemble des populations humaines (ciblées). »

 Depuis sa prise de fonction, l’unilatéraliste Donald Trump s’est appliqué à respecter à la lettre son slogan « l’Amérique d’abord » au détriment de plusieurs traités internationaux de premier plan : « De la Convention de Paris au Traité de non-prolifération des armes nucléaires à portée intermédiaire (FNI) en passant par l’accord historique sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC), sans oublier la diffamation des organisation et des institutions mondiales dont l’OMS et le Conseil de sécurité de l’ONU, a énuméré, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères pour les Affaires juridiques et internationales, pointant ainsi du doigt la doctrine du retrait du président américain qui a claqué la porte à plusieurs traités multilatéraux quitte à faire cavalier seul.

S’attardant sur le fait qu’en matière de sécurité et de la paix, « nous sommes tous dans le même bateau » et au bord du même précipice, le diplomate iranien a souligné l’impératif de définir, par la communauté internationale, une alternative authentique face à ces velléités hégémoniques ; « Car si nous échouons, aucun de nous ne sera sauvé », a-t-il prévenu.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 4 =