30 mars 2021, 00:03
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84278712
0 Persons

Tags

Les sanctions font perdurer la crise syrienne (Ambassadeur d’Iran à l’ONU)

New York (IRNA) - Le représentant permanent d’Iran auprès des Nations Unies, Majid Takht-Ravanchi, qualifiant l'imposition de sanctions unilatérales contre la Syrie de « mesure néfaste » a déclaré que ces mesures ne font que prolonger la crise de ce pays et les souffrances de son peuple qui souffre d'autres difficultés telles que l'épidémie du Covid19.

Selon l'IRNA, le diplomate iranien s’exprimant lundi 29 mars, lors d'une réunion du Conseil de sécurité sur la situation humanitaire en Syrie, a ajouté : « Le récent rapport du Secrétaire général de l'ONU sur la menace de famine en Syrie en 2021, met l’accent sur l’impératif et l'urgence de se mobiliser à l’échelle internationale pour trouver une issue à la crise.

Bien que la fourniture d'une assistance humanitaire à ceux qui en ont besoin soit la priorité des priorités, mais faire recours à une telle réponse, à long terme, ne résoudra pas à elle seule le problème et ne pourra pas non plus remplacer les mesures de base qui sont essentielles pour assurer la paix, la sécurité et la stabilité durable dans ce pays.

Le représentant permanent de l'Iran auprès de l'Organisation des Nations Unies a poursuivi : « La première et la plus importante étape consiste à garantir la souveraineté et l'intégrité territoriale complètes de la Syrie et cela par l'élimination des terroristes, le retrait des forces étrangères non invitées, la fin de l'occupation et le rétablissement de la sécurité sur les frontières syriennes. »

Majid Takhtravanchi s’est également attardé sur d’autres mesures dont notamment les efforts visant à reconstruire les infrastructures vitales du pays, à créer des conditions favorables au retour des réfugiés et des personnes déplacées et à faire progresser le processus politique.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha