Le Premier Vice-président iranien exhorte la Corée du Sud à libérer les avoirs iraniens "dès que possible"

Téhéran (IRNA)-S’exprimant à l’occasion d’une conférence de presse, ce dimanche, aux côtés du Premier ministre sud-coréen, Chung Sye-kyun, le Premier Vice-président iranien, Eshaq Jahanguiri, a déclaré que l'action des banques coréennes d’avoir bloqué les avoirs iraniens avait terni l'image et le prestige de la Corée du Sud chez le peuple iranien. « Compensez les problèmes infligés ces derniers années, par des mesures pratiques », a-t-il insisté.

« L'année prochaine, c'est le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre l'Iran et la Corée du Sud », a rappelé Eshaq Jahanguiri, toujours lors de cette conférence de presse conjointe aux côtés du Premier ministre sud-coréen Chung Sye Kyun.

« Au cours de ces années, les relations ont été fortes et les entreprises sud-coréennes étaient présentes dans divers secteurs de l'économie iranienne, de sorte qu'en 2012, le volume des échanges entre les deux pays a atteint 17 milliards de dollars », a encore rappelé M.Jahanguiri.

Soulignant que l'Iran et la Corée du Sud ont de nombreux potentiels de coopération et de partenariat, le Premier Vice-président a déclaré : « L'Iran et la Corée du Sud, en tant que deux pays asiatiques l’un dans l’Ouest et l’autre dans l’Est du continent, ont un rôle complémentaire dans le domaine économique. »

 « Malheureusement, au cours des trois dernières années, en raison du suivisme, par la Corée du Sud, derrière les Américains et leurs sanctions illégales contre l’Iran, les relations entre nos deux pays sont devenues très inactives. Nos relations bilatérales ont été dégradées au nom des sanctions anti-iraniennes (unilatérales) au moment où il n’existait aucune sanction internationale ni onusienne contre l’Iran », déplore Jahanguiri.

Le premier ministre sud-coréen est arrivé en Iran pour une visite de trois jours. Selon l'agence de presse sud-coréenne, Yonhap, il doit discuter avec de hautes autorités iraniennes des moyens d'améliorer les relations bilatérales et d'autres questions d'intérêt commun. Il s'agit de la première visite d'un Premier ministre sud-coréen en 44 ans.

Les deux parties discuteront des moyens de développer les relations Téhéran-Séoul et des questions les plus importantes d'intérêt commun.

Après la cérémonie d'accueil, des pourparlers bilatéraux ont commencé entre Chung Sye Kyun et Eshaq Jahanguiri sur le développement des relations bilatérales, la coopération économique et en particulier la suppression des barrières bancaires.

A l’issue de la rencontre, Chung Sye Kyun et Eshaq Jahanguiri ont participé à une conférence de presse conjointe.

Au menu du déplacement du Premier ministre sud-coréen à Téhéran figurent encore plusieurs rencontres dont notamment avec  le Président de la RII, Hassan Rohani, le Premier Vice-Président, le Président du Parlement, Mohammad Baqer Qalibaf et Ali Larijani, conseiller du Leader de Révolution islamique .

En outre, le Premier ministre sud-coréen devrait rencontrer des responsables d'entreprises sud-coréennes opérant en Iran, notamment Samsung, LG et SK Networks.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha