Alliance AUKUS sur la construction des sous-marins nucléaires : l'Iran fustige le « deux poids deux mesures » américano-britannique

Londres - IRNA – L’ambassadeur et le représentant permanent d’Iran auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi a critiqué, mercredi, l’approche sélective et le « deux poids deux mesures » du Royaume-Uni et des Etats-Unis qui ont soutenu l'Australie pour acquérir des sous-marins militaires à propulsion nucléaires contenant plus de 90 % de combustible nucléaire.

Selon l’IRNA le mercredi 22 septembre, en réaction à la création d’AUKUS, une alliance militaire dans le cadre de laquelle, Londres et Washington, fourniront des sous-marins « à propulsion nucléaire » à la flotte australienne, le diplomate iranien, Kazem Gharibabadi, a déclaré dans un discours à la tribune de la 65e session de la Conférence générale de l'AIEA :  « Il est regrettable que des pays qui accusent l'Iran d'avoir enrichi de l'uranium à 60 %, et pourtant à des fins humanitaires et pacifiques, ont maintenant décidé de vendre à l'Australie des sous-marins nucléaires militaires qui utilisent des combustibles nucléaires enrichies à plus de 90 %.

Kazme Gharibabadi notant que la République islamique d'Iran a toujours  plaidé pour le fait que chaque membre de l'AIEA a le droit de poursuivre son programme nucléaire pacifique, quel que soit le niveau d'enrichissement, et uniquement sur la base de ses propres besoins et conformément aux garanties de l'AIEA, a ajouté : « Il est essentiel que l'Australie parvienne à un accord avec l'Agence internationale de l'énergie atomique sur les accords de garanties requis. L'AIEA doit avoir accès aux matières nucléaires hautement enrichies en Australie à tout moment convenu et logique, et aucune excuse à cet effet n'est acceptable. »

S’agissant de cette question importante, « source de préoccupation », a poursuivi le diplomate iranien, l'Agence devrait tenir le Conseil des gouverneurs régulièrement informé.  « Les États-Unis et le Royaume-Uni ont mis en péril les principes du désarmement et de la non-prolifération. Il revient à ces deux pays de cesser de pratiquer le deux poids deux mesures et l'hypocrisie et de ne plus mettre en péril leurs obligations liées au TNP (Traité de non-prolifération d’arme nucléaire) sous prétexte de prétendus « soucis stratégiques » montés de toute pièce. »

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi avec l'Australie et le Royaume-Uni un vaste partenariat de sécurité dans la zone indo-pacifique.

L’Alliance AUKUS a été formée le 15 septembre. Dans son cadre l’Australie sera équipée de sous-marins à propulsion nucléaire. A cause de cet accord, l’Australie a déchiré un contrat avec une société française pour des sous-marins d’une valeur de 66 milliards de dollars, ce qui a provoqué l’ire de Paris.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha