L’Iran condamne l'iranophobie nucléaire propagée par le régime sioniste

New York (IRNA) - « Le régime sioniste ne peut pas détourner l'attention [de la communauté internationale] de ses actes déstabilisateurs dans la région en lançant un plan systématique d'iranophobie, en particulier à propos du programme nucléaire pacifique d’Iran. », a déclaré la délégation iranienne aux Nations Unies en réponse aux accusations sans fondement du Premier ministre israélien.

Le texte intégral de la réponse de la Mission permanente de la République islamique d'Iran en réponse aux propos du Premier ministre du régime sioniste lors de la 76e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, lu par Peyman Ghadir Khami, l'un des diplomates, est la suivante :

Monsieur le président ;

Je voudrais saisir cette occasion pour répondre aux allégations sans fondement formulées par le Premier ministre du régime israélien aujourd'hui.

Comme son infâme prédécesseur, il a essayé autant qu'il le pouvait de faire de fausses informations et des allégations sans fondement contre mon pays. En prétendant être opprimé, il a désespérément tenté de justifier le régime israélien.

Bien sûr, ce n'est pas surprenant car la tromperie a toujours fait partie de leur plan.

Son objectif infâme est clair : couvrir toutes les politiques de déstabilisation et les comportements criminels du régime sioniste dans la région au cours des sept dernières décennies.

Au lieu de présenter de telles fausses informations et de porter des accusations sans fondement, il aurait dû dire que ce régime est le seul régime occupant de la région, qui a mené plus de 15 guerres et attaqué tous ses voisins sans exception, mais même des pays au-delà de la région, et occupe certains territoires, en commettant les quatre grands crimes internationaux non pas une fois mais à plusieurs reprises et parfois simultanément. Et cette longue liste noire continue.

Il n’a pas évoqué même une fois les droits inaliénables du peuple palestinien, qui vit sous l'occupation et la domination brutales du régime israélien depuis plus de sept décennies, et le siège illégal et inhumain de la bande de Gaza qui en a fait la plus grande prison ouverte.

Au lieu de cela, il a tenté de manière trompeuse de présenter son régime comme la seule démocratie de la région, sans se rendre compte que les dirigeants de ce régime ont toujours été impliqués dans des activités terroristes, et certains d'entre eux sont même connus comme les bouchers de civils palestiniens innocents !

Par exemple, dans leur guerre brutale et à grande échelle de 11 jours à Gaza en mai 2021 seulement, les forces israéliennes ont tué 256 Palestiniens, dont 66 enfants et 40 femmes, dont 13 membres d'une famille qui avaient été piégés et enterré dans leurs propres maisons. Beaucoup d'entre eux étaient des enfants et l'un d'eux était un enfant de six mois. Le meilleur trait pour les dirigeants du régime israélien, ce sont les terroristes qui tuent des enfants.

Ce régime devrait également expliquer pourquoi il continue de confisquer et de détruire des maisons palestiniennes, de déplacer de force leurs habitants et de tuer des manifestants palestiniens pacifiques.

Toutes les politiques et actions brutales de ce régime sont et continuent d'être une violation flagrante des principes moraux et humanitaires fondamentaux et des règles du droit international, en particulier du droit international humanitaire.

Ce régime ne peut pas détourner l'attention de ses activités vicieuses et déstabilisatrices dans la région en lançant un programme systématique d'iranophobie, y compris ce qu'il a dit aujourd'hui au sujet de notre programme nucléaire pacifique.

Le régime israélien, avec ses armes classiques et ses armes de destruction massive les plus sophistiquées, continue de menacer la paix et la sécurité dans la région et au-delà, et continue de refuser d'adhérer aux traités internationaux interdisant les armes destruction massive et continue de empêcher sérieusement la création d'une zone exempte d'armes nucléaires au Moyen-Orient proposée par l'Iran en 1974.

Néanmoins, le régime cherche effrontément à présenter vainement les capacités d'armes conventionnelles de l'Iran ou son programme nucléaire exclusivement pacifique tenu sous les inspections les plus strictes de l'Agence internationale de l'énergie atomique, un défi à la stabilité régionale. Bien sûr, ce n'est rien d'autre qu'une manœuvre hypocrite pour détourner l'attention de la menace réelle à la paix et à la sécurité régionales posées par ce régime, et en particulier son arsenal secret d'armes nucléaires et d'installations et d'activités nucléaires en dehors de sa surveillance internationale.

Il a également utilisé un langage menaçant contre mon pays une fois de plus, rejetant tous les principes régissant cette organisation, y compris cette importante assemblée, et en violation flagrante de la Charte des Nations Unies. Il ne doit pas se faire d'illusions sur notre capacité et notre détermination à défendre notre sécurité et nos intérêts. Son régime doit éviter toute erreur de calcul et toute action aventureuse dans la région. Nous avons montré que nous n'hésitons pas à exercer notre droit inhérent de nous défendre contre toute menace à tout moment.

Ma délégation rejette catégoriquement toutes les allégations sans fondement du régime israélien contre mon pays, y compris notre président. »

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha