Aérospatiale : les avancées scientifiques et de recherche sont le « droit inaliénable » de l'Iran (Téhéran)

Téhéran (IRNA)-Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, Saïd Khatibzadeh, en réaction aux récents tapages médiatiques et déclarations partiales et partielles avancés suite au lancement de recherche de la toute dernière fusée porte-satellite (Simporgh) de l’Iran dans l’espace, a déclaré : « Les progrès scientifiques et de la recherche, y compris dans le domaine de l'aérospatiale, est un droit inaliénable de la nation iranienne et l'Iran n’arrêtera pas les progrès dans ce domaine ».

Selon le service de la Presse des A.E. iraniennes, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, Saïd Khatibzadeh, en réponse ce samedi premier janvier 2022 à la récente campagne d’intoxication alimentée par certains responsables américains et européens en réaction au lancement de recherche de la toute dernière fusée porte-satellite (Simporgh) de l’Iran dans l’espace a déclaré : « les avancées scientifiques et de recherche, y compris dans le domaine de la l'aérospatiale, sont le droit inaliénable de la nation iranienne. La détermination de la nation iranienne à progresser dans ce domaine ne sera jamais stoppée. »

Le diplomate iranien a ajouté : « Aucune résolution n'interdit à la République islamique d'Iran le programme de recherche spatiale et d'expériences connexes, y compris dans le domaine des satellites, donc citer la résolution 2231 pour condamner les activités de recherche de l’Iran) est une erreur fondamentale ».

Pour la première fois, la porte-satellite Simorgh a lancé le jeudi 30 décembre 2021, simultanément 3 appareils de recherche à une altitude de 470 km et à une vitesse de 7350 m/s. 

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

            

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha