11 janv. 2022, 10:00
Journalist ID: 3081
Code d'info: 84609289
1 Persons
Iran: Où est le paradis des paléontologues du monde?

Téhéran (IRNA)- La forte densité de fossiles de vertébrés vieux de sept à neuf millions d'années a fait de la région des fossiles de Maragheh (une ville du nord-ouest de l'Iran) un paradis pour les paléontologues.

Selon les experts, la région des fossiles de Maragheh est l'une des cinq zones fossiles de vertébrés les plus importantes au monde.

Selon les recherches géologiques et paléontologiques, les fossiles d'animaux extraits de la région des fossiles de Maragheh appartiennent aux ancêtres des animaux modernes en Afrique, ce qui a rendu les études paléontologiques plus attrayantes dans cette ville, à tel point que le centre de recherche paléontologique du pays est situé à Maragheh.

Selon les experts, la région des fossiles de Maragheh est une plate-forme appropriée pour les études paléontologiques dans les domaines de l'identification et de l'introduction de nouvelles espèces fossiles de vertébrés.

Le directeur de l'Association de protection de l'environnement de Maragheh a déclaré:" Jusqu'à présent, des chercheurs et paléontologues de nombreux pays différents tels que l'Espagne, la France, l'Autriche, la Russie, le Japon et des dizaines d'autres pays ont visité cette région, et selon eux, la région de Maragheh a une valeur scientifique et de recherche internationale et le paradis des paléontologues dans le monde.

Le directeur de l'Association de protection de l'environnement de Maragheh a également mis l'accent sur la protection et l'extraction des fossiles dans cette région et a ajouteé: "cette capacité internationale peut être utilisée pour le développement du tourisme environnemental ainsi que le développement de la paléontologie".

L'histoire des études sur les fossiles de Maraghe remonte à 1840; lorsqu'un homme d'affaires russe a acheté les fossiles collectés à Maragheh et les a envoyés à l'Université Dorpat; c'est après cela que les paléontologues étrangers sont venus à Maragheh les uns après les autres.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha