Nos décisions se basent sur le comportement des Américains, pas sur leurs messages opaques

Téhéran (IRNA) - Se référant à la position de l'Iran sur les négociations directes avec les États-Unis, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a déclaré : « Nous prenons des décisions basées sur le comportement des États-Unis et non sur des messages non transparents. »

Selon le correspondant de politique étrangère de l'IRNA, Saeid Khatibzadeh, lors de sa conférence de presse hebdomadaire lundi matin, évoquant les accords conclus entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique, a déclaré : « Ce voyage s'est déroulé dans un cadre technique, qui était le prélude aux pourparlers de Vienne. Selon la déclaration conjointe, nous aurons une coopération conjointe avec l'Agence internationale de l'énergie atomique. La République islamique d'Iran a répondu aux questions de l'Agence, mais il est nécessaire de répondre à nouveau à ces questions dans un cadre technique et dans un certain délai. »

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a souligné qu'il y a un lien direct entre la clôture de ces questions et l'accord conclu à Vienne.

Interrogé sur les propos du ministre russe des Affaires étrangères concernant l'effet des nouvelles sanctions anti-Russie sur la coopération irano-russe, il a déclaré : « Nous attendons d'entendre ce qui a été dit par la voie diplomatique. Pour autant qu'il soit clair, des pourparlers à ce sujet sont en cours, et il est clair que la coopération pacifique du programme nucléaire iranien ne devrait pas être limitée ou affectée. L'approche de la Russie a été constructive jusqu'à présent et nous nous sommes réunis à Vienne pour parvenir à un accord collectif et nous attendons qu'ils nous donnent plus de détails s'ils le doivent. »

« La Russie est l'une des parties aux pourparlers de Vienne, et il est naturel que nous recevions ces demandes sur l'obtention de garanties des États-Unis dans le cadre de Vienne et à la table des négociations. », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères en réponse à une question sur la position du ministre russe des Affaires étrangères.

Khatibzadeh a souligné que les activités pacifiques du programme nucléaire iranien ne devraient faire l'objet d'aucune sanction.

En ce qui concernent les postions des Etats-Unis dans le dossier de l’accord nucléaire, le porte-parole de la diplomatie iranienne a déclaré: « Les membres du JCPOA sont clairs sur le fait que ce sont les États-Unis qui ont quitté l’accord de Vienne et veulent maintenant y revenir. Les engagements que Washington doit prendre sont clairs pour nous et pour le P4+1. Demander une négociation directe n'a de sens, sans connaître la raison de la rencontre. »

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha