10 juil. 2019 à 09:15
Journalist ID: 2385
Code d'info: 83389350
0 Persons
Les sanctions contre l’Iran ne visent pas ses armes, mais son savoir (CGRI)

Machhad, IRNA- Le commandant du Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) a déclaré que les sanctions économiques imposées contre l’Iran ne visent pas les armes de guerre, mais visent à empêcher le progrès des connaissances. »

Devant les commandants et les responsables de la Force terrestre du Corps des gardiens de la Révolution islamique, le mardi 9 juillet, le général de brigade Hossein Salami a déclaré que les sanctions ne visent pas un prétendu l’accès iranien aux armes nucléaires, «car elles savent que nous n'utilisons pas d'armes nucléaires, mais leur objectif est d'empêcher notre avancée des connaissances ».

« Ils le font, parce qu'ils ont fait l'expérience, la connaissance est l'autorité d'une nation », a-t-il précisé.

« L'ennemi est bien conscient que, selon la fatwa du Guide suprême, l’Ayatollah Khamenei, les armes nucléaires n'ont pas leur place en Iran », a encore déclaré le général brigadier du CGRI.

Le haut commandant iranien a poursuivi : « Nous devons renforcer nos savoirs pour devenir plus fort, avant d’évoquer la liquidation des scientifiques iraniens qui montrent également, à ses yeux, que l'ennemi s'oppose aux avancées scientifiques de l’Iran.

S’attardant sur le fait qu’il n'est pas possible de couper la dépendance d'un pays vis-à-vis des étrangers sans autorité scientifique, le Commandant du CGRI a indiqué : « Avant la révolution, nous avions accès à toutes les formules scientifiques et technologiques, sans pourtant faire rien, mais aujourd'hui, nous fabriquons des armes, des raffineries, des médicaments, des avions et tout ce dont a besoin le pays », s’est-il félicité.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 5 =