Le CGRI tire des missiles balistiques souterrains le deuxième jour d'exercices massifs

Téhéran (IRNA)- Le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) a, dans une manœuvre sans précédent, tiré des missiles balistiques depuis des installations de lancement souterraines le deuxième jour de ses principaux exercices navals et aériens dans le sud de l'Iran.

Le département des relations publiques du CGRI a déclaré mercredi dans un communiqué que des opérations terrestres, aériennes et navales avaient été menées contre les positions de l'ennemi hypothétique le deuxième jour de la phase finale des exercices, le nom de code Payambar-e A'zam (Le Grand Prophète ) 14.

La phase finale a débuté mardi sur terre, air et mer dans la zone générale de la province d'Hormozgan, à l'ouest du détroit d'Ormuz et dans le golfe Persique. Les exercices ont impliqué des unités de la division aérospatiale et de la marine du CGRI.

Le communiqué indique en outre que la force aérospatiale du CGRI a appliqué des tactiques modernes et des équipements militaires pour afficher les capacités étendues de la force d'élite pour contrer les menaces potentielles de l'ennemi.

La déclaration a ensuite salué le tir réussi de missiles balistiques depuis «les profondeurs du sol», qui étaient entièrement camouflés, soulignant qu’une telle réussite peut confondre les forces de renseignement des ennemis et remettre sérieusement en question leurs calculs en cas d’affrontement militaire.

Le chef de la division aérospatiale du CGRI, le général de brigade Amir Ali Hajizadeh, a déclaré: «Pour la première fois dans le monde, nous avons tiré des missiles balistiques depuis un endroit profondément sous terre, ce qui signifie que les missiles enterrés brisent soudainement le sol, sans utiliser de rampes de lancement et d'installations communes et atteignez leurs cibles avec précision. »

Au cours des manœuvres, les bombardiers Sukhoi Su-22 du CGRI ont également frappé des cibles désignées sur l'île Faror avec des bombes ailées.

Une vaste gamme de bombes intelligentes a été larguée pour faire exploser les cibles hypothétiques de l'ennemi avec une grande précision, indique le communiqué, ajoutant que les cibles simulées avaient été soigneusement conçues pour être beaucoup plus petites que les objets réels.

Les forces du CGRI ont également pratiqué une opération de combat de missiles en tirant des missiles sol-sol Ormuz et Fateh (Conquérant) ainsi qu'un missile balistique sur les cibles désignées. Les unités de défense aérienne ont également exercé des tirs ponctuels sur certaines cibles aériennes.

Divers véhicules aériens sans pilote (UAV) locaux, notamment Shahed-181 (témoin-181), Mohajer (immigrant) et Bavar (Belief), ont attaqué et détruit avec succès leurs cibles, tandis que divers types d'anti-navires et de surface (côte) - des missiles en mer ont été tirés au cours des exercices.

Les forces du CGRI ont également exercé des opérations de plantation de mines et des tactiques pour couper les lignes d'approvisionnement de l'ennemi hypothétique.

Plusieurs unités de la Division Marine et Aérospatiale du CGRI ont pris part aux manœuvres, qui comprenaient des missiles, des navires, des drones et des radars, et étaient conçues pour pratiquer des missions offensives et défensives.

Les forces du CGRI devaient mener des opérations de missiles, de drones et de plantation de mines contre des cibles ennemies simulées pendant les exercices. Ils devaient également pratiquer des tactiques pour couper les lignes de connexion des navires ennemis.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
9 + 3 =