L'Iran se félicite de l'annonce du cessez-le-feu des talibans et espère un accord de paix mutuellement acceptable

Téhéran (IRNA)- L'Iran a salué l'annonce d'un cessez-le-feu par le groupe militant taliban sur l'Aïd ul-Adha (la fête du sacrifice), l'un des événements les plus importants du calendrier musulman, dans l'espoir d'un accord de paix mutuellement acceptable dans ce pays ravagé par la guerre.

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousavi, a déclaré mercredi que l'annonce du cessez-le-feu était "une étape positive vers la paix et la stabilité" en Afghanistan.

Il a également exprimé l'espoir que «la décision des talibans contribuera à créer les conditions nécessaires à un accord en Afghanistan».

«Nous espérons que nous verrons bientôt le début d'un dialogue intra-afghan centré sur le gouvernement afghan et avec la participation de tous les groupes politiques, y compris les talibans, dans le but de trouver une solution pacifique et de parvenir à un accord mutuellement acceptable pour une paix fondée sur la constitution et les structures démocratiques en République islamique d'Afghanistan », a noté Mousavi.

Il a également réaffirmé la volonté de la République islamique d'Iran de contribuer à la promotion du dialogue afghan-afghan à la demande des parties concernées.

Les talibans ont annoncé mardi un cessez-le-feu de trois jours en Afghanistan lors de la fête musulmane de l'Aïd al-Adha à partir de vendredi.

Dans un communiqué, le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a ordonné aux militants du groupe «de s'abstenir de mener toute opération» pendant les célébrations de l'Aïd al-Adha, mais a averti que toute attaque «de l'ennemi» serait réprimée par la force.

Le porte-parole du président afghan, Sediq Sediqqi, a déclaré que le gouvernement se félicitait de l'annonce du cessez-le-feu, mais a ajouté que les Afghans voulaient «un cessez-le-feu durable et le début de pourparlers directs entre les talibans et le gouvernement afghan».

Cette décision, qui a été annoncée après que le président Ashraf Ghani a décrit les progrès d'un échange de prisonniers litigieux, pourrait marquer le début des pourparlers de paix longtemps retardés.

«Pour démontrer l'engagement du gouvernement en faveur de la paix, la République islamique achèvera bientôt la libération de 5 000 prisonniers talibans», a déclaré Ghani aux responsables, soulignant le nombre de détenus que le gouvernement s'était initialement engagé à libérer dans le cadre d'un accord américano-taliban en février.

«Avec cette action, nous attendons avec impatience le début de négociations directes avec les talibans dans une semaine», a ajouté Ghani.

Ghani a déclaré que depuis un accord américano-taliban signé en février, 3 560 membres des forces de sécurité afghanes ont été tués lors d'attaques par des militants.

Il a déclaré que 775 civils avaient également été tués et 1 609 autres blessés depuis l'accord.

Par ailleurs, un rapport publié lundi par la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a déclaré que plus de 1280 civils afghans avaient été tués au cours des six premiers mois de l'année, principalement à la suite de combats entre les forces gouvernementales afghanes et les talibans.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 12 =