26 août 2020 à 10:16
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84016790
0 Persons

Tags

Conseil de sécurité: Aucune suite ne peut être donnée à la demande anti-iranienne des USA

New York (IRNA) – La déclaration de la mission iranienne aux Nations Unies: "L'objectif américain est de détruire la résolution 2231 et le JCPOA. La réunion récente du Conseil de sécurité a montré une fois de plus l'isolement des États-Unis au Conseil de sécurité des Nations Unies."

La mission permanente de la République islamique d'Iran auprès des Nations Unies a annoncé dans une déclaration: "Le 25 août, la grande majorité des membres du Conseil de sécurité des Nations Unies ont une fois de plus rejeté la lettre des États-Unis sur la reprise des sanctions contre l'Iran. Les membres du Conseil de sécurité ont clairement indiqué que les États-Unis ne sont plus membres du JCPOA après le retrait des États-Unis en 2018 et n'ont donc pas le droit de lancer la reprise des sanctions du Conseil de sécurité contre l'Iran. Ce droit est réservé uniquement aux États participants au JCPOA."

La mission permanente de l'Iran auprès des Nations Unies a ajouté: "La décision prise par le Conseil de sécurité démontre une fois de plus que les États-Unis sont isolés au Conseil de sécurité de l'ONU. Étant donné que l'objectif américain est de détruire la résolution 2231 du Conseil de sécurité et du JCPOA, l'Iran est convaincu que les États membres du Conseil de sécurité continueront d'empêcher les États-Unis d'affaiblir les Nations Unies et le Conseil de sécurité."

La déclaration de la mission iranienne précise ajoutait: "Dans le contexte des allégations sans fondement faites contre l'Iran par les États-Unis au Conseil de sécurité, il convient de noter que les politiques interventionnistes et déstabilisatrices et les actions destructrices des États-Unis ne peuvent pas être couvertes par leur campagne honteuse."

Lors de la réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur le Moyen-Orient et la question palestinienne, la Russie et la Chine ont demandé au président du Conseil de sécurité d'informer les États membres du Conseil de sécurité à propos des réunions bilatérales qu'il a tenues avec les membres du Conseil de sécurité sur la lettre américaine pour activer le mécanisme du règlement des différends.

Dian Triansyah Djani, le représentant permanent de l'Indonésie auprès des Nations Unies, qui assure également la présidence tournante du Conseil de sécurité, a affirmé: "Aucune suite ne peut être donnée à cette demande américaine, étant donné que la grande majorité des membres du Conseil de sécurité s'y sont opposés."

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 16 =