19 déc. 2020, 20:46
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84154209
0 Persons
L'OMT enregistre Simorgh comme la marque nationale iranienne pour le tourisme

Téhéran (IRNA)- Les responsables du tourisme iranien ont présenté «Simorgh» - un énorme oiseau mythique de légende perse crédité de sa grande sagesse - comme marque nationale du tourisme de l'Iran et l'Organisation mondiale du tourisme des Nations Unies (OMT) a enregistré «Majestic Iran: une expérience différente» comme le marque nationale pour la République islamique d'Iran.

Avec cet enregistrement par l'OMT, l'Iran est officiellement entré dans la liste des pays avec des marques touristiques, selon le vice-ministre du Tourisme Vali Teymouri.

La devise combinée à l'image d'un «Simorgh» - un énorme oiseau mythique de la légende persane crédité d'une grande sagesse - constitue la marque nationale, que le pays a officiellement dévoilée en février dernier. Une bonne introduction professionnelle et internationale de la marque touristique iranienne a été faite par l'Organisation mondiale du tourisme.

Selon Zahed Shafiei, chef de projet de la marque touristique, la sélection de ce logo et de cette devise a pris plus de deux ans.

Les études sur la marque touristique iranienne ont officiellement commencé il y a deux décennies. Différents logos, allant de la fleur de lotus à la fleur de safran, ont été sélectionnés et l’Iran est parfois apparu dans des forums internationaux avec des slogans tels que «Voir l’Iran». Cependant, aucun d'entre eux n'a survécu à ce jour.

Sur les ailes de ce Simorgh, Muqarnas - une forme de voûte ornementée dans l'architecture islamique - est représenté. La queue de Simorgh se compose de sept plumes, dont le nombre est un symbole de la sainteté de la culture iranienne et d'autres religions et nations. L'oiseau est illustré en bleu turquoise (bleu persan) avec le mot «Iran» en terre cuite, affichant la couleur dominante de la nature et de l'architecture de l'Iran.

Les experts s'attendent à ce que l'Iran atteigne un boom du tourisme après la maîtrise du coronavirus, estimant que son impact serait temporaire et de courte durée pour un pays qui s'est classé troisième destination touristique à la croissance la plus rapide en 2019.

La République islamique s'attend à récolter une manne de ses nombreux sites touristiques tels que les bazars, les musées, les mosquées, les ponts, les bains publics, les madrasas, les mausolées, les églises, les tours et les manoirs, dont 24 inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

Dans le cadre du plan de vision du tourisme 2025, l'Iran vise à augmenter le nombre d'arrivées de touristes de 4,8 millions en 2014 à 20 millions en 2025.

Les dernières données disponibles montrent que huit millions de touristes ont visité la République islamique au cours des dix premiers mois de l'année civile iranienne écoulée (terminée le 20 mars).

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha