Fakhrizadeh : le premier procès des présumés impliqués dans l’assassinat du savant atomiste iranien prévu le 10 avril

Téhéran (IRNA)-L'avocate des familles des martyrs nucléaires iraniens, Somayyeh Afzali Nikou, annonçant la fixation d’un montant de 100 millions de dollars pour indemniser les familles des savants nucléaires iraniens assassinés en martyr a déclaré: la première audience des accusés se tiendra le 9 avril 2021. À cette fin, les biens américains et ceux des auteurs de crimes dans la région peuvent être confisqués ».

Somayeh Afzali Nikou a déclaré lundi 11 janvier lors d’une assise sur « L’Affaire juridiques des familles des scientifiques nucléaires tués en martyre contre le gouvernement américain pour avoir soutenu les actes terroristes du régime occupant Qods » que 15 éminents avocats donnent suite aux plaintes des familles des martyrs nucléaires. »

« Samedi, dans la section 55 du complexe judiciaire de Chahid BeheChti de Téhéran pour les Affaires internationales, des poursuites ont été déposées contre le régime sioniste et le gouvernement américain, y compris des hauts responsables des deux régimes, à leurs têtes le Président sortant américain, Donald Trump, le Premier ministre Benyamin Netanyahu et des autorités au sein du Trésor et des ministères des Affaires étrangères », a-t-elle ajouté.

Lire aussi: L'Interpol poursuit les auteurs de l'assassinat de Soleimani et de Fakhrizadeh

Le Dr Mohsen Fakhrizadeh, vice-ministre iranien de la Défense et chef de l'Organisation pour la Recherche et l'Innovation du ministère de la Défense, qui a été décrit par le Leader de la Révolution islamique comme un « éminent scientifique en sciences nucléaires et en Défense » a été tué en martyr, vendredi soir 27 novembre 2020 sur le boulevard Chahid Mostafa Khomeini d’Absard, dans la région de Damavand près de Téhéran. Il a été visé lors d'une opération terroriste perpétré par les mercenaires criminels à la solde d’Israël.

Un grand nombre de pays et de personnalités ont condamné l’assassinat du défunt martyr Mohsen Fakhrizadeh.

Lire aussi: Fakhrizadeh : l’assassinat du scientifique nucléaire iranien perpétré par un «guidage satellite» et des «outils électroniques avancés» (CGRI)

Lire aussi: L'Iran appelle la communauté internationale à réagir de manière décisive contre «l'éliticide»

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
1 + 1 =