4 févr. 2021 à 20:24
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84211639
0 Persons

Tags

Décision de la Justice belge contre un diplomate iranien : Téhéran condamne fermement

Téhéran (IRNA)-La diplomatie iranienne a condamné par la voix de son porte-parole la décision d’un tribunal belge qui a condamné à 20 ans de prison le diplomate iranien, Assadollah Assadi.

Réagissant à un verdict émis par le tribunal d'Anvers (nord de la Belgique) contre Assadollah Assadi, un diplomate iranien en poste en Autriche, le ministère iranien des Affaires étrangères a fermement condamné par la voix de son porte-parole, Saïd Khatibzadeh, la procédure « illégale » et « injustifiable » de la Justice belge.

« Comme nous l'avons déjà dit à maintes reprises, toutes les étapes de la détention de M. Assadi, la procédure judiciaire et la récente condamnation sont illégales et en violation flagrante du droit international, en particulier de la Convention de Vienne de 1961 sur les relations diplomatiques. La République islamique d'Iran ne reconnaît en aucune façon ce verdict », a déclaré Saïd Khatibzadeh.

« Malheureusement, la Belgique et certains pays européens, influés par la machination du groupe hostile (anti-Révolution) et terroriste des Monaféghine actif sur le sol européen, ont procédé à une action si illégale et injustifiable », déplore le diplomate.

Lire aussi: Le mutisme des tribunaux internationaux face aux crimes du terrorisme d'État américain

« Par conséquent, ces pays doivent répondre de leurs actes pour la violation flagrante des droits du diplomate de notre pays, y compris des conditions inhumaines auxquelles M. Assadi étaient confronté pendant sa détention en Allemagne et en Belgique », insiste le porte-parole du ministère iranien des A.E. .

« La République islamique d'Iran se réserve le droit de recourir à tous les moyens juridiques et diplomatiques possibles pour faire valoir les droits de M. Assadollah Assadi et pour tenir responsables les gouvernements qui ont violé leurs obligations internationales », précise encore le porte-parole de la diplomatie.

Arrêté en Allemagne au moment où il passait ses vacances, le diplomate avait été remis en octobre 2018 à la Belgique suite à un mandat délivré par l’Union européenne à la demande de Bruxelles.

Le procureur général allemand avait prétendu qu'il avait engagé un couple vivant à Anvers, en Belgique, à faire sauter la réunion annuelle du groupe terroriste des Hypocrites (Moudjahidine du peuple (MEK)) , une bande terroriste et illégitime très honnie par le peuple iranien.

Plus de 17 000 civils iraniens, pour la plupart de citoyens ordinaires, ont été assassinés par le groupuscule terroriste qui se nomme l’Organisation des Moudjahidines du peuple (OMK)).

Lire aussi: L'Occident doit cesser d'héberger les terroristes

Les Moudjahidine du peuple sont connus en Iran sous le nom de Monafeghine (hypocrites), en raison de leur instrumentalisation malhonnête de la religion à des fins criminelles. Jusqu’en 2012, leur mouvement était considéré comme une organisation terroriste par les États-Unis et l’Union européenne.

Lire aussi: L'Iran, grande victime du terrorisme

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 1 =