Maladies non transmissibles : l’OMS qualifie de « modèle à suivre », pour la région, les actions de l'Iran

Téhéran (IRNA) - Le directeur de la région de la Méditerranée orientale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a qualifié de modèle à suivre pour les pays de la région les actions de l'Iran dans le domaine de la gestion des maladies non transmissibles et pour l'élaboration à cet effet d'un plan d'action national.

Selon l'Institut de recherche en Endocrinologie et Métabolisme de l'Université des sciences médicales de Téhéran, le Dr Ahmad Al-Manzari, lors de sa visite ce jeudi 18 février à l'Institut de recherche en tant que centre partenaire de l'OMS, a déclaré: « L'élaboration de plans opérationnels par le biais de comités de prévention et de contrôle des maladies non transmissibles dans 31 provinces et 67 universités des sciences médicales a accéléré le marche en avant de l'Iran vers la réalisation des objectifs de développement durable. »

Qualifiant la maladie pandémique de Covid-19 de « choc » pour le système de santé il a indiqué que ce virus a montré à quel point le système de santé des pays était fragile.

Notant qu'il y a du bien derrière chaque mal, il a qualifié la récente pandémie d'opportunité pour les systèmes de santé du monde entier de se préparer à d'éventuelles épidémies futures en apportant des changements structurels.

Al-Manzari soulignant la nécessité de transférer les connaissances et l'expérience iraniennes à d'autres pays de la région, en particulier dans les domaines liés à la pandémie de Covid et aux maladies non transmissibles a exprimé l'espoir qu'en créant des de centres partenaires dans le domaine des maladies non transmissibles, les interactions à l’échelle régionales et internationales pourront être élargies à cet égard.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**        

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha