Le premier vice-président iranien appelle Washington à remplacer les sanctions par «la logique»

Yazd (IRNA)- Le premier vice-président iranien, Eshaq Jahanguiri, déclarant que le gouvernement américain doit accepter que l'approche consistant à imposer des sanctions oppressives à l'Iran n'est pas efficace a appelé les Etats-Unis à prendre « la voie de la logique et de la rationalité ».

S’exprimant lors d'une rencontre, samedi soir 6 mars, avec des élites, des jeunes, des élus et des militants politiques, sociaux, économiques et culturels de la province de Yazd (centre) Eshaq Jahanguiri a déclaré : « Les États-Unis ont imposé les sanctions les plus dures à notre pays dans le but de désintégrer l'Iran et de le mettre à genoux. Ils nous ont imposé des sanctions face auxquelles peu de pays dans le monde pouvaient résister, des sanctions qui avaient pour objectif de nous amener à la table des négociations avec le chantage et l’humiliation, afin de nous arracher les concessions intéressées, mais la nation iranienne a su surmonter ces épreuves et a prouvé qu’elle ne tolère aucune humiliation. »

Il a considéré l'unité et l'empathie comme le besoin actuel le plus important du pays et la clé du succès face aux difficultés et a déclaré : « Tous les acteurs influents et passionnés de l'Iran devraient aider à faire avancer les objectifs du pays en travaillant dans divers domaines. »

Il a appelé à cette occasion le peuple iranien à se tenir aux côtés de leur pays en ces circonstances particulières, à participer massivement aux prochaines élections présidentielles et à déjouer ainsi les conspirations de l’ennemi.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha