5 janv. 2022, 15:00
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84603639
1 Persons
L'invité sud-coréen intensifie-t-il le ton des pourparlers de Vienne ?

Vienne (IRNA) - Une délégation sud-coréenne conduite par le vice-ministre des Affaires étrangères est arrivée à Vienne pour déterminer la tâche de débloquer les avoirs iraniens gelés en Corée du Sud.

Le vice-ministre sud-coréen des Affaires étrangères Choi Chong-Kun devrait rencontrer aujourd'hui Enrique Mora, coordinateur de la Commission mixte du JCPOA. Des rencontres avec d'autres membres de l’accord nucléaire et des États-Unis font partie de ses autres plans.

Hier, des diplomates sud-coréens étaient occupés à organiser une rencontre entre Choi Chong Kun et la Commission mixte et la délégation américaine. Depuis des heures, les journalistes attendent la couverture médiatique de l'événement devant l'hôtel Coburg, où se tiennent les pourparlers sur les sanctions, et l'hôtel Marriott, où se tiennent les réunions P4+1 et US.

Selon les observateurs, cette décision, qui a fait naître l'espoir de dégeler les biens de l'Iran en Corée du Sud, est considérée comme un signe positif du processus de négociation.

Il est important de noter que la délégation sud-coréenne ne s'est pas rendue à Vienne à l'invitation de l'équipe de négociation iranienne, selon un correspondant de l'IRNA. Ainsi, la délégation coréenne a très probablement été invitée par les autres parties.

Un communiqué du ministère sud-coréen des Affaires étrangères a indiqué que Choi Chong-Kun se rendra dans la capitale autrichienne du 4 au 9 janvier pour rencontrer les chefs des équipes de négociation travaillant à la relance de l'accord de 2015.

Le communiqué ajoute que le gouvernement sud-coréen est en contact avec des pays clés pour résoudre les problèmes non résolus avec l'Iran, ainsi qu'une coordination et des relations étroites avec les États-Unis, l'Union européenne et la Troïka (France, Allemagne et Royaume-Uni).

Il y a deux mois, Choi Jong-Kun a également discuté des pourparlers de Vienne avec le représentant spécial américain pour l'Iran, Robert Malley, qui est actuellement à Vienne pour discuter de l'adhésion de Washington au Conseil de sécurité de l'ONU. Selon un communiqué du ministère coréen des Affaires étrangères, il a souligné la volonté de Séoul de soutenir les efforts diplomatiques.

Le négociateur russe Mikhaïl Oulianov a déclaré que l'intérêt de certains pays à maintenir le contact avec les participants à ses pourparlers est naturel et compréhensible, mais cela ne signifie pas pour autant élargir la portée des pourparlers. Il a noté dans un tweet que seuls les principaux participants au JCPOA pouvaient prendre part aux pourparlers.

Le huitième cycle des pourparlers de Vienne a débuté lundi dernier. Les pourparlers se sont poursuivis mardi avec des réunions bilatérales et multilatérales entre les délégations participant aux pourparlers, et Ali Bagheri Keni, le négociateur en chef de l'Iran, a rencontré séparément Enrique Mora, les négociateurs en chef de la Russie et de la Chine, ainsi que des représentants des trois pays européens.

Les négociations se poursuivront dans les prochains jours à différents niveaux et formats. Des négociations ont lieu même jeudi, qui est un jour férié en Autriche en raison d'une fête chrétienne, et la majorité des délégations sont déterminées à parvenir à un accord.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha