Le ministère iranien des Affaires étrangères met à jour la liste des sanctions contre les entités américaines

Téhéran (IRNA)- Le ministère iranien des Affaires étrangères a mis à jour samedi les désignations antiterroristes concernant les individus américains impliqués dans l'acte terroriste contre le général Qassem Soleimani et ses compagnons.

Le ministère des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran, conformément à la « Loi sur la lutte contre les violations des droits de l'homme et les actions aventuristes et terroristes des États-Unis  dans la région », en particulier, les articles 4 et 5, et en outre aux personnalités américaines dont Donald Trump, Michael Pompeo, John Bolton, Mark Esper, Gina Haspel, Christopher Miller et Steven Mnuchin ainsi que Matthew Tueller, Steven Fagin et Rob Waller qui ont été inscrits respectivement le 19 janvier 2021 et le 23 octobre 2020, identifient et imposent les sanctions prévues par la loi susmentionnée aux personnes suivantes pour le rôle qu'elles ont joué dans l'acte terroriste des États-Unis contre le général martyr Qassem Soleimani et ses compagnons, dans la glorification du terrorisme et dans la violation des droits fondamentaux de l'homme.

Lesdites personnes, selon le cas, ont participé à la prise de décision, à l'organisation, au financement et à l'exécution de l'acte terroriste ou ont autrement justifié le terrorisme qui constitue une menace pour la paix et la sécurité internationales en soutenant de telles attaques terroristes flagrantes.

Il est rappelé que les États-Unis, en commettant cet acte terroriste impitoyable, ont violé de manière flagrante leurs obligations juridiques internationales en matière de lutte contre le terrorisme et le financement du terrorisme, en particulier, l'obligation de s'abstenir et de s'abstenir d'organiser et de participer à des actes terroristes et l'obligation de respecter, protéger et réaliser les droits de l'homme qui constituent des actes internationalement illicites engageant la responsabilité internationale des États-Unis.

A ce titre, la République islamique d'Iran, en conformité et dans le respect de ses obligations en matière de droits de l'homme mais aussi de ses devoirs de lutte contre le terrorisme et de lutte contre le financement du terrorisme, en particulier le terrorisme d'État perpétré par les États-Unis et pour assurer la paix et la sécurité internationales, impose les sanctions prévues par la loi sur lesdites personnes sur une base de réciprocité.

La République islamique d'Iran souligne que cet acte terroriste odieux ne diminuera en aucune manière la détermination et la détermination de la République islamique d'Iran à suivre la voie du général vénéré Soleimani dans la lutte contre le terrorisme et les groupes terroristes, en particulier les groupes terroristes soutenus par les États-Unis.

À la lumière de ce qui précède et compte tenu des dispositions de la « Loi sur la lutte contre les violations des droits de l'homme et les actions aventuristes et terroristes des États-Unis d'Amérique dans la région », toutes les autorités nationales compétentes prendront les mesures appropriées pour une mise en œuvre efficace de les sanctions prévues par la loi.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha