La période étudiante est la plus grande opportunité d'institutionnaliser les idéaux de la Révolution

Téhéran (IRNA) – « Douze ans de formation d'étudiants sont la plus grande opportunité d'institutionnaliser les valeurs et les idéaux de la révolution islamique. », a souligné le guide suprême de la révolution islamique.

Lors d'une réunion avec des centaines d'enseignants le 11 mai 2022, le chef de la révolution islamique a décrit le système éducatif comme étant une organisation qui forme la génération qui va construire la civilisation. Il a salué les efforts des enseignants, en particulier pendant la période de Coronavirus, et a souligné la nécessité d'améliorer leurs moyens de subsistance. Il a déclaré : « Les adolescents et la jeune génération devraient avoir une identité nationale et islamo-iranienne. Il faut leur apprendre à avoir confiance en eux, à résister, à être bien informés sur les idées et les idéaux de l'Imam, à être bien informés et compétents. »

L'imam Khamenei a déclaré que les enseignants ont l'honneur de guider les générations futures, et il a ajouté : « Le but de la rencontre avec les enseignants est de mettre en évidence leur rôle, d'établir la valeur de l'enseignement dans l'opinion publique afin que les enseignants et leurs familles soient fiers de leur profession. »

Le chef de la révolution islamique a souligné que le pays ne manque pas de bonnes lois, de bons plans et de bonnes décisions, mais que ce qui est important, c'est de suivre et de mettre en œuvre ces décisions et lois avec un travail acharné et une diligence.

En expliquant deux des significations de l'enseignement, Son Éminence a déclaré : « Enseigner dans le sens de l'enseignement et de la transmission de la connaissance a une très grande valeur. Selon les versets du Coran, Dieu aussi est un instructeur. Des prophètes, des sages, des érudits, des scientifiques et des personnalités exceptionnelles comme le martyr Motahhari ont également été bénis par la tâche très élevée et précieuse d'enseigner. »

Il a poursuivi en disant : « Dans le deuxième concept d'enseignement, qui est ce que fait le système éducatif, en plus de l'enseignement, il y a une valeur plus élevée qui entre également en jeu. C'est parce que ceux qui sont enseignés sont aux meilleurs âges pour être influencés et formés. Enseigner à ces personnes a beaucoup plus d'effet que d'enseigner à d'autres groupes de personnes dans la société. »

En parlant de l'objectif à long terme de créer une nouvelle civilisation islamique, le chef de la révolution islamique a déclaré : « Les ressources humaines fournissent l'infrastructure pour chaque civilisation. La génération qui est entre les mains des enseignants maintenant sont les personnes qui seront les créateurs de la nouvelle civilisation islamique. 

Par conséquent, nous devons considérer la valeur de l'enseignement dans cette perspective. »

L'imam Khamenei a souligné : « Avec cet objectif élevé, la génération actuelle doit avoir une identité irano-islamique avec des croyances fermes et profondément enracinées. Ils doivent être sûrs d'eux-mêmes, se méfier des civilisations orientales et occidentales dépassées, et bien informés et compétents afin de pouvoir façonner cette grande civilisation. »

Le chef de la révolution islamique a décrit le système éducatif comme étant une véritable grande organisation qui construit l'avenir. Il a ajouté : « Nous pouvons deviner l'avenir du pays en regardant le système éducatif d'aujourd'hui. »

Saluant les efforts des enseignants, l’Imam khamenei a déclaré : « Bien sûr, afin de parvenir à une situation souhaitable, les problèmes actuels doivent être résolus avec perspicacité, intelligence, détermination, diligence et patience. »ionnaire, Son Eminence a déclaré : « Grâce aux efforts des enseignants au cours des quatre dernières décennies, des personnalités compétentes ont été formées dans divers domaines. Mais cela ne suffit pas. Afin de construire cette civilisation à venir, ce type d'éducation et de formation doit devenir universel. »

Il a déclaré que l'opportunité de 12 ans offerte au système éducatif pour la formation de cette génération est une excellente opportunité unique. En outre, a-t-il déclaré, « Notre grand système éducatif dispose d'une base suffisante dans toutes les villes et tous les villages pour être en mesure de transmettre correctement les valeurs et les idéaux de la Révolution au cœur et aux oreilles des enfants de la nation à l'ombre des efforts des enseignants et de leur inculquer l'identité islamo-iranienne. »

Le chef de la révolution islamique a décrit le système éducatif comme étant une véritable grande organisation qui construit l'avenir. Il a ajouté : « Nous pouvons deviner l'avenir du pays en regardant le système éducatif d'aujourd'hui. »

Saluant les efforts des enseignants, l’Imam khamenei a déclaré : « Bien sûr, afin de parvenir à une situation souhaitable, les problèmes actuels doivent être résolus avec perspicacité, intelligence, détermination, diligence et patience. »

Le chef de la révolution islamique a souligné la résistance et la fermeté comme étant d'autres besoins des étudiants et a ajouté : « Dans un monde où toutes les puissances, y compris les puissances orientales et occidentales, font preuve d'agressivité envers les autres, la génération future devrait apprendre la valeur et la signification de la résistance.»

L'imam Khamenei a conseillé au ministère de l'Éducation de séparer la science bénéfique de la science de peu de valeur dans le programme pour les étudiants : « Une science bénéfique est une science qui stimule les talents des adolescents et des jeunes et qui culminera dans le progrès et l'ascendant du pays en investissant dans l'avenir des étudiants ».

Il a également ajouté : « Certains sujets du programme actuel ne sont que des mémorisations qui ne sont pas bénéfiques pour le présent ou pour l'avenir. Il n'inonde l'esprit des étudiants que de manière nuisible. Ces sujets doivent être identifiés et éliminés du programme. »

Le leader a souligné que certaines heures doivent être allouées au développement de compétences pratiques au lieu d'enseigner des matières qui ont peu de valeur.

Des questions telles que le mode de vie islamique, la coopération et la collaboration dans la société, l'étude et la recherche, les activités pour l'amour de Dieu, la confrontation aux préjudices sociaux, la discipline et le respect de la loi sont des compétences qui doivent être inculquées aux élèves de l'école primaire et secondaire. »

Le chef de la révolution islamique a exprimé son mécontentement quant aux progrès du document sur la transformation fondamentale de l'éducation du système éducatif, en disant : « Malgré le passage de 10 ans après la préparation de ce plan et le changement de divers ministres - ce grand nombre de changements de gestion est nuisible en soi - ce plan n'a pas encore été mis en œuvre dans son intégralité. »

L'imam Khamenei a poursuivi en disant : « Si le plan doit être amélioré et corrigé, les responsables doivent le faire. De plus, certains critères doivent être définis pour mesurer les progrès du plan. »

Son Eminence a déclaré que le fardeau de la mise en œuvre d'importantes responsabilités éducatives incombe aux enseignants plus que quiconque et a déclaré : « À divers moments - comme pendant la Révolution, la Défense sacrée et divers autres événements politiques - les enseignants ont joué leur rôle dans l'orientation des adolescents et des jeunes. Aujourd'hui aussi, ils doivent plus que jamais être conscients de leur rôle et de leur responsabilité importants. Des questions telles que les problèmes de moyens de subsistance ne devraient pas les amener à se fatiguer, à s'user, à se sentir humiliés ou à minimiser l'importance de leur travail. »

Il a décrit les adolescents et les jeunes comme étant des atouts précieux du pays et des fiducies importantes entre les mains des enseignants. Il a expliqué : « Avec les conseils des enseignants, ces biens précieux doivent se transformer en individus religieux et pieux avec des attributs élevés en matière de science, de morale et de comportement. »

Soulignant que les enseignants devraient enseigner dans leur propre domaine d'expertise, le chef de la révolution islamique a fait référence à la difficulté d'enseigner pendant la pandémie et aux problèmes que les enseignants ont rencontrés. Il a souligné : « Pendant cette période, les enseignants ont connu plus de problèmes, et nous devons les remercier sincèrement à cet égard. »

L'imam Khamenei a réitéré la recommandation qu'il a toujours avancée concernant les problèmes de moyens de subsistance des enseignants : « Malgré les limites des ressources gouvernementales, les problèmes de moyens de subsistance des enseignants - leur assurance, leur retraite et leur régime de soins de santé - devraient faire l'objet d'une attention particulière. »

À la fin de ses déclarations, Son Éminence a conseillé aux enseignants que, compte tenu des attentes élevées des gens de la part du ministère de l'Éducation pour remplir ses fonctions, ils ne devraient pas attendre que ces attentes soient satisfaites. «Les enseignants doivent faire progresser leurs plans éducatifs avec leurs propres initiatives personnelles et avec un esprit de bienveillance et de compassion.», a conclu le Guide suprême de la Révolution islamique.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha