L’Iran ne cédera jamais aux brimades et à l'oppression, souligne le président Rohani

Téhéran (IRNA)- L'histoire a montré que le peuple iranien ne cédera pas aux brimades américaines et au pouvoir de coercition, a souligné le président Rohani lors d’une rencontre avec le ministre suisse des affaires étrangères Ignazio Cassis.

S'exprimant lors de sa rencontre avec le ministre suisse des Affaires étrangères en visite, Ignazio Cassis, lundi soir, Rohani a exhorté la Suisse à jouer un rôle plus utile dans l'activation de la chaîne financière.

Il a souligné le retrait unilatéral des États-Unis du Plan d'action global conjoint (JCPOA) en mai 2018 et a réitéré: «Le gouvernement américain a imposé des sanctions sévères et injustes contre la nation iranienne avec son retrait du JCPOA et la violation de la résolution 2231 du Conseil de sécurité des Nations Unies dans le but de mettre les Iraniens à genoux depuis deux ans et demi. »

L'histoire a montré que le peuple iranien ne cédera pas aux brimades américaines et au pouvoir de coercition, a souligné le président Rohani.

Le respect des réglementations internationales et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies devrait être considéré comme un critère, a-t-il déclaré, ajoutant: «Cela fait des années que les États-Unis cherchent à saper la création de la République islamique d'Iran et à s'ingérer dans sa affaires internes.»

Dans son erreur de calcul, le président américain Trump a pensé qu'il aurait pu mettre les Iraniens à genoux en exerçant davantage de pressions économiques contre eux, a-t-il ajouté.

Les sanctions américaines et la guerre économique imposées contre la République islamique d'Iran, l'assassinat d'un commandant militaire de haut niveau de la République islamique d'Iran dans un autre pays et la violation de l'espace aérien iranien sont des exemples clairs de terrorisme économique et d'opérations terroristes commis par le gouvernement américain, a-t-il dit et réitéré, «Nous nous attendons à ce que tous les pays amis et en quête de liberté dans le monde ne restent pas silencieux face au terrorisme et aux actions illégales commises par les États-Unis au cours de ces années.»

À la condition que l'Iran soit le plus durement touché par le nouveau coronavirus, COVID-19, on s'attend à ce que les pays européens prennent des mesures décisives et explicites contre le terrorisme économique américain qui a même empêché les médicaments d'entrer en République islamique d'Iran, a noté Rohani.

Le ministre suisse des Affaires étrangères, pour sa part, a souligné le centenaire de l’établissement des relations diplomatiques et politiques entre l’Iran et la Suisse et a décrit les relations entre les deux pays comme «amicales et amicales».

Concernant l’importance du respect des règles et réglementations internationales par tous les pays, il a déclaré: «Tous les pays du monde doivent savoir qu'il existe un système juridique solide dans le monde pour pouvoir vivre en sécurité, il est donc important que les pays puissants, en particulier, adhèrent pleinement aux règles et réglementations internationales.»

Ailleurs dans ses remarques, le ministre suisse des Affaires étrangères a évoqué le lancement de la chaîne financière suisse et ajouté: «La chaîne financière suisse a été conçue et lancée et nous essaierons de jouer un rôle utile dans la mise en service de cette chaîne.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 8 =