15 déc. 2020, 01:45
Journalist ID: 2385
Code d'info: 84147424
0 Persons
Lumière de la meilleure coproduction internationale : Yalda de l’Iran nominé en France

Téhéran (IRNA) – « Yalda », le troisième long métrage du cinéaste iranien, Massoud Bakhchi, a été nominé pour le Prix Lumière en France.

Selon le rapport du lundi 14 décembre du groupe culturel de l’IRNA, « Yalda », œuvre commune de la France, de l'Allemagne, de la Suisse, du Luxembourg et du Liban et coproduit par Ali Mosaffa acteur et cinéaste iranien et l'Institut indépendant Bongah dirigé par les frères Massoud et Mahmoud Bakhchi, en Iran, a été nominé pour la « Meilleure co-production internationale » à la vingt-sixième édition des Prix Lumières.

Cette année, 123 critiques de cinéma et journalistes de 36 pays sélectionneront les lauréats des Prix Lumières, équivalents aux Golden Globe Awards.

La remise des prix des 26e Prix Lumière aura lieu le 19 janvier.

Le Prix Lumière tire son nom des frères Auguste et Louis Lumière, souvent considérés comme les inventeurs du cinéma et tous deux originaires de Lyon. Selon Thierry Frémaux, ce prix ambitionne d'être « une sorte de Prix Nobel du cinéma ».

L’Académie des Lumières, composée de plus de 200 journalistes de la presse internationale, récompense chaque année depuis 1996 les meilleurs films français ou francophones.

Le prix Lumières du meilleur film francophone est remis chaque année depuis 2003 pour des films non français sortis en France l’année précédente, lors de la « Cérémonie des Lumières de la presse internationale ». Il remplace le précédent prix Lumières du meilleur film étranger. Il est remplacé en 2020 par le Lumière de la meilleure coproduction internationale.

Le film raconte l’histoire d’un certain Maryam Komijani, une jeune femme condamnée à mort pour le meurtre de son mari, Nasser Zia. Dans la nuit de Yalda (la plus longe nuit de l’année), elle est amenée au studio d'une émission télévisé populaire intitulée « Le plaisir du pardon » pour tenter sa chance d’être graciée par l'enfant unique de la victime (Mona Zia).

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha