14 août 2021, 21:00
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84437105
0 Persons
Un couple européen fait l'éloge de la culture et de la civilisation iraniennes

Téhéran (IRNA)- Un couple bosniaque et serbe, qui a lancé un centre religieux comme pont de connexion entre la République islamique d'Iran et leurs pays, a fait l'éloge de la culture et de la civilisation iraniennes. Le couple s'est rendu en Iran pour une tournée et est resté quelques jours à Gilan où ils ont eu une interview avec le correspondant d'IRNA.

Le Dr Moammar Khalilovich, le mari, parle plusieurs langues, dont le farsi, et a passé 19 ans de sa vie en Iran, étudiant à l'Université internationale Al-Mustafa où il a obtenu son doctorat en philosophie islamique. Il a déclaré que son père avait été absorbé par le personnage de feu l'imam Khomeini, fondateur de la République islamique d'Iran, et s'était converti à la religion chiite et avait ensuite déménagé en Iran pour rencontrer l'imam Khomeini, mais sa disparition soudaine l'avait privé de cette opportunité.

Khalilovich a déclaré qu'il avait été présenté à sa femme, Amra Khalilovich, par l'intermédiaire d'un de ses amis qui était un grand érudit musulman avec une histoire d'activité culturelle à Sarajevo.

Khalilovich a créé un centre religieux à Belgrade intitulé Qom Religious Sciences Center en 2012, couvrant la philosophie, la pensée sociale et la pensée religieuse contemporaine.

Le centre publie Qom Religious Sciences Magazine qui est une publication de recherche scientifique et a été répertorié dans plusieurs index internationaux et figure parmi les huit meilleurs magazines en Serbie. Des universitaires de Serbie, de Bosnie-Herzégovine, de Macédoine, de Grèce, d'Allemagne, de Grande-Bretagne, d'Iran, d'Indonésie, du Canada, des États-Unis et du Nigéria ont publié leurs articles dans cette publication, selon Khalilovich qui est l'auteur de plusieurs livres sur la religion et la philosophie islamique.

Mme Khalilovish a également étudié à l'Université Al-Mustafa et a obtenu une maîtrise en études islamiques et a enseigné des cours de langue persane en tant que premier professeur de langue persane non iranien à l'université. En tant que Bosniaque, elle a dit que son peuple a toujours aimé la culture iranienne et de grandes personnalités iraniennes telles que Rumi, Khayyam, Attar, Hafez, Saadi et d'autres. Elle a écrit un roman intitulé « Sur les ailes du phénix » (en bosniaque : Na krilima feniksa) et travaille également sur un autre roman.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha