Amir Abdollahian : les relations Europe-Iran ne devraient pas être influencées par l’attitude anti-iranienne des États-Unis

New York (IRNA) - « Les relations de l'Europe avec l'Iran ne devraient pas être influencées par le comportement et d'attitude non constructifs des États-Unis envers l'Iran. », a déclaré Hossein Amir Abdollahian lors de sa rencontre avec le ministre autrichien des Affaires étrangères.

Suite aux rencontres de mardi soir entre le ministre iranien des Affaires étrangères et ses homologues européens, le ministre iranien des Affaires étrangères Hossein Amir Abdollahian a rencontré Alexander Schallenberg, ministre autrichien des Affaires étrangères en marge de la 76e Assemblée générale des Nations Unies.

Lors d'une rencontre avec son homologue autrichien, le ministre des Affaires étrangères de la République islamique d'Iran a remercié l'Autriche pour le don du vaccin à l'Iran et a passé en revue le dernier état des relations bilatérales.

« Le nouveau gouvernement iranien est prêt à améliorer les relations avec l'Autriche. », a ajouté le chef de la diplomatie iranienne.

Soulignant la volonté de Téhéran de définir une relation équilibrée avec l'Europe, Amir Abdollahian a déclaré : « Les relations de l'Europe avec l'Iran ne devraient pas être fonction du type de comportement et d'attitude non constructifs des États-Unis envers l'Iran. »

En discutant de la dernière situation en Afghanistan avec son homologue autrichien, le ministre iranien des Affaires étrangères a souligné la nécessité de former un gouvernement inclusif conforme à la volonté du peuple afghan.

« L'Iran accueille plusieurs millions de frères et sœurs afghans depuis quatre décennies, mais la poursuite de cette situation nécessite l'aide d'institutions internationales responsables. La communauté internationale doit assumer ses responsabilités à cet égard. », a annoncé Amir Abdollahian.

Le ministre autrichien des Affaires étrangères a également déclaré lors de la réunion : « Vienne a toujours cherché à élargir ses relations avec l'Iran et ne fixe aucun plafond pour l'amélioration des relations. »

Annonçant que le vice-ministre autrichien des Affaires étrangères se rendra prochainement en Iran, Alexander Schallenberg a appelé à des consultations plus régulières entre les deux pays.

 « L’Autriche est intéressée à accueillir les pourparlers nucléaires à Vienne comme par le passé. À cet égard, une bonne et étroite coopération entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique empêche les abus de certains acteurs de perturber le processus de négociation. », a conclu le ministre autrichien des Affaires étrangères.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha