Le Croissant-Rouge a annoncé sa volonté de développer une coopération avec la Fédération de la Croix-Rouge

Téhéran (IRNA)- Martin Fischer, directeur adjoint du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour l'éducation, la recherche et la technologie en Iran, a souligné la nécessité de sensibiliser le public afin de rendre les gens plus résilients en cas de catastrophes naturelles.

Martin Fischer, directeur des opérations du Comité international de la Croix-Rouge en Iran, a rencontré mardi le vice-ministre de l'Éducation, de la Recherche et de la Technologie Mehrab Sharifi pour discuter de l'éducation publique, de la feuille de route et des différents risques du Croissant-Rouge iranien.

Mehrab Sharifi a déclaré lors de la réunion que l'Iran est un pays aride et semi-aride et que le peuple iranien connaît depuis de nombreuses années diverses méthodes pour y faire face.

Ils ont construit des aqueducs, mais ces dernières années, avec l'expansion de l'industrie et la perte de grandes quantités de ressources en eau, le problème du changement climatique a été reconnu comme l'une des menaces, et des changements majeurs subsistent également, notamment la mauvaise utilisation des ressources du pays ressources souterraines.

Le directeur des opérations de la Fédération internationale de la Croix-Rouge (CICR) en Iran a également salué les diverses activités de formation du Croissant-Rouge sur divers risques et a appelé à une collaboration plus étroite sur les projets de recherche sur la sécheresse et ses conséquences.

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha