Israël est déçu de l'échec des sanctions anti-iraniennes américaines (Professeur pakistanais)

ISLAMABAD (IRNA)- Critiquant l'approche contreproductive des Etats-Unis vis-à-vis de l'Iran et leur complicité avec le régime sioniste contre l'accord international de 2015 sur le nucléaire iranien, un éminent professeur pakistanais en Relations internationales a déclaré : « Il semble que les pourparlers de Vienne évoluent dans une direction positive et montrent qu'Israël avec tous ses sabotages contre Téhéran a fini par être déçu de l’échec de la politique ratée des sanctions US. »

Selon l’IRNA samedi 15 janvier 2021, Rashid Ahmad Khan, ancien doyen de la Faculté de Politique et de Relations internationales de l'Université d'État du Pendjab, dans un article ayant pour titre « Les négociations nucléaires de l’Iran : chance de succès » publié dans le journal en langue ourdou « Dunya » a écrit : « Les pourparlers de Vienne sont gratifiants, mais les actions de l'ancienne administration américaine contre le Plan global d’action conjoint sur le nucléaire (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) et le retrait unilatéral de Trump ont gravement affecté le climat de confiance entre les parties à l'accord, y compris Téhéran et Washington.

Évoquant le succès des pourparlers nucléaires sous Barack Obama et la levée des sanctions anti-iraniennes, puis l'approche offensive de Donald Trump envers l'Iran et son retrait du PGAC, enfin la réimposition illégale de sanctions économiques, il a ajouté : « Israël pensait que les sanctions seraient en mesure de stopper l’Iran, mais la République islamique n'a jamais cédé aux pressions et aux sanctions et a poursuivi ses activités nucléaires. »

L'expert pakistanais a souligné : « Les Iraniens recherchent une garantie, un engagement fort, en particulier de la part des États-Unis. L'Iran exige un retour irrévocable des Etats-Unis à l'accord sur le nucléaire. Une fois relancé, les Occidentaux doivent s'engager auprès de Washington à ce que des actions similaires à l'ère Trump ne se répètent pas. »

 Les Iraniens exigent une « garantie » qu’aucun futur Président américain (Trump 2024 ?) n’abandonnera de nouveau unilatéralement l’accord.

Pour l’expert pakistanais, avant tout, toutes les sanctions illégales contre l'Iran doivent être levées.

Dans son article, il fait référence aux actes de sabotage des sionistes visant à saper la relance du PGAC, et à leurs mesures provocatrices dans la région ayant pour objectif d’isoler Téhéran dans les équations régionales et internationales pour dire : « Mais face à l’inefficacité des sanctions, Israël a fini par être déçu et échouer. »

« Les tentatives américano-israéliennes pour mettre l'Iran à genoux ont complètement échoué. En revanche, Téhéran a augmenté ses capacités dans le domaine nucléaire, y compris la production d'uranium », a conclu le professeur pakistanais, Rashid Ahmad Khan.  

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

          

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha