23 févr. 2022, 14:08
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84660576
T T
0 Persons

Tags

Parvenir à un accord à court terme demande la flexibilité des Occidentaux (JCPOA)

Téhéran (IRNA) - Les pourparlers de Vienne approchent de la phase finale ces jours-ci. Selon le ministre iranien des Affaires étrangères, parvenir à un accord ne sera possible que par l'initiative et la flexibilité de la partie occidentale.

Selon le correspondant de politique étrangère de l'IRNA, les pourparlers sur la levée des sanctions à Vienne ont atteint des stades critiques ces derniers jours et, selon les négociateurs à Vienne, sont en voie d'achèvement, et les réunions diplomatiques et les pourparlers se poursuivent à Vienne pour lever les sanctions oppressives.

A cet égard, Ali Bagheri, le négociateur en chef de la République islamique d'Iran, a rencontré hier (mardi) Enrique Mora, le coordinateur des pourparlers.

Le négociateur en chef russe Mikhail Ulyanov a également annoncé sur son compte Twitter qu'il tenait une réunion "sérieuse et utile" avec les chefs de délégations des trois pays européens.

D’autres rencontres bilatérales entre les négociateurs des pays se sont tenues lundi et mardi lors des négociations sur la levée des sanctions à Vienne.

Selon le négociateur en chef de la Chine à Vienne, les pourparlers sont en phase finale et la distance jusqu'à un accord final n'est qu'un petit pas.

Les négociations ont maintenant atteint un point où seules les décisions politiques des parties occidentales peuvent déterminer le succès ou l'échec des négociations. Si les parties occidentales prennent les décisions nécessaires, quelques questions en suspens pourront être résolues et un accord final conclu.

“Les négociations sont à un moment critique et nous approchons de la fin après dix mois de négociations. », a tweeté mardi Enrique Mora, coordinateur des pourparlers de Vienne.

« Toutes les délégations sont pleinement impliquées et le travail est en cours à Cobourg. », a-t-il déclaré, ajoutant que le résultat final n'était toujours pas clair.

« Après des semaines de négociations intenses, nous nous sommes rapprochés plus que jamais d'un accord, mais tant que tout n'est pas convenu, rien n'a été convenu. Le réalisme, s'abstenir de toute extravagance et prêter attention à l'expérience des quatre dernières années sont nécessaires pour atteindre cet objectif. », a déclaré Ali Bagheri, le négociateur en chef de l'Iran.

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha