Le porte-parole de la diplomatie donne les détails de la visite du ministre suisse des A.E. en Iran

Téhéran (IRNA) – Interrogé par les journalistes sur la visite imminente du ministre suisse des Affaires étrangères en Iran, le porte-parole de la diplomatie iranienne, Saïd Khatibzadeh, a déclaré : « Le Chef de la diplomatie suisse, Ignazio Cassis, est attendu demain samedi et selon un calendrier fixé à Téhéran. Il fera une escale à Ispahan avant de se rendre dans capitale.»

Selon le service de la presse du ministère iranien des A.E., Saïd Khatibzadeh a ajouté : « A l’agenda du très haut diplomate suisse figure plusieurs programmes officiels qui débuteront dimanche à Téhéran, après une courte escale du ministre à Ispahan, dont le plus important est une réunion prévue à l'occasion du 100e anniversaire des relations diplomatiques irano-suisses.

Après la réunion suivront les rencontres entre le très haut diplomate suisse et les hautes autorités iraniennes dont notamment le Président Rohani et le ministre des A.E., Mohammad Javad Zarif, prévues dimanche et lundi.

Au menu des discussions figurent les questions bilatérales, régionales et internationales d'intérêt commun, mais aussi des questions liées au canal financier suisse, a fait savoir le diplomate.

Saïd Khatibzadeh ajoute que certaines personnalités parlementaires suisses accompagnent également Ignazio Cassis dans cette visite. Elles rencontreront les députés iraniens au Parlement.

Brossant un tableau positif des relations Téhéran-Berne, le porte-parole de la diplomatie précise : «L’Iran et la Suisse ont toujours entretenus une relation fructueuse et grandissante. Lors des négociations sur le nucléaire, qui ont eu lieu à plusieurs reprises à Genève, le gouvernement suisse a  agi comme un hôte digne et cela avec une parfaite bonne foi. »

 « La Suisse représente les intérêts des Etats-Unis en Iran. Le pays protège également les intérêts de l'Iran au Canada. Elle assure en outre la défense des intérêts iraniens en Arabie saoudite et inversement. C’est pourquoi, outre les dimensions bilatérales, les relations irano-suisses ont une portée encore plus étendues sur plan diplomatique », a-t-il indiqué.

« Ce déplacement n'a rien à voir avec les évolutions des rapports Irano-américains. Cette visite est prévu à l'avance et dans le cadre de relations bilatérales et des rencontres routines des ministres des Affaires étrangères des deux pays, qui, bien entendu, avait été retardée en raison de la crise sanitaire provoquée par l'épidémie de Coronavirus », insiste le porte-parole de la diplomatie iranienne.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
5 + 10 =