Les États-Unis doivent choisir entre l'héritage raté de Trump et le JCPOA (Téhéran)

Téhéran (IRNA) – Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a qualifié de « lent » mais de « positif » le processus des pourparlers de Vienne pour relancer l’accord nucléaire avant d’indiquer : « Le Président américain devrait choisir entre rester fidèle à l'héritage raté de l'administration Trump ou s’en distancier et revenir aux engagements liées à l'accord multilatéral nucléaire de 2015 (JCPOA).

Selon le rapport du vendredi 7 mai de l’IRNA citant le service de presse du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh, a tenu ces déclarations, à l’occasion d’une interview accordée à l'émission « Morning Joe » de la chaîne américaine NBC.

Interrogé sur l'ambiance des pourparlers de Vienne, le diplomate a déclaré : « L'atmosphère est positive, bien que les progrès aient été insuffisants, mais ils ont été si importants que la phase de rédaction des avants-textes et l'entente entre les parties engagées a commencé. »

Il a ajouté : « Étant donné qu'il existe des différends sur certaines questions, le processus des pourparlers n'est pas rapide. Il est important que Washington sache que les pourparlers de Vienne ne sont pas un nouveau rond de marchandage et de concessions réciproques… »

Réitérant sur le fait que tous les marchandages et compromis politiques ont pris fin en juillet 2015, le porte-parole de la diplomatie iranienne a conclu : « Nous nous sommes réunies maintenant à Vienne pour nous concentrer sur la manière dont les États-Unis peuvent revenir au plein respect de l'accord et pour mettre en œuvre le plan d'engagement pour l’engagement. Il est trop tôt pour le moment juger et conclure définitivement le processus. »

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha