Le retard de l’Iran dans le paiement des cotisations à l’ONU est dû aux sanctions US (Téhéran)

Téhéran (IRNA)-Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères déplorant la suspension du droit de vote de la République islamique d'Iran (RII) aux Nations Unies a déclaré : « Malheureusement, pour la deuxième année consécutive et en raison des sanctions américaines oppressives et illégales, notre pays a des difficultés pour le paiement des cotisations à l’ONU liés aux frais d’adhésion à l’Organisation internationale. »

L'Iran fustigeant la suspension de son droit de vote aux Nations Unies, au nom du retard dans le paiement de sa contribution aux dépenses de l'Organisation, souligne que les sanctions américaines sont à l’origine du problème. 
Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, SaÏd Khatibzadeh, a déclaré jeudi que l'Iran est un membre fondateur et actif de l'ONU et qu'il se considère engagé pour payer intégralement et en temps fixé sa cotisation.
Katibzadeh a pointé du doigt les sanctions bancaires américaines « sévères et unilatérales », qui sont à l’origine du retard par l'Iran de sa contribution aux Nations Unies avant de rejeter la suspension par l’ONU des droits de vote de la République islamique d'Iran. 
Le diplomate a précisé que Téhéran a préparé les frais et mène les consultations nécessaires pour résoudre le problème. Il a également exhorté l'ONU à prendre en compte la situation des pays victimes des sanctions. L'Iran s'est vu refuser le droit de vote à l'Assemblée générale des Nations Unies après son retard dans le paiement de ses cotisations en raison des sanctions.

Selon l'Article 19 de la Charte des Nations Unies, un pays membre perd son droit de vote à l'Assemblée générale de l'ONU si le montant de ses arriérés atteint la contribution due par lui pour les deux années complètes écoulées. Toutefois, l'Assemblée peut autoriser ce membre à participer au vote si elle constate que ce manquement de paiement est dû à des circonstances indépendantes de la volonté dudit membre.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

              

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha