Toutes les parties reconnaissent qu'il ne faut pas voir Washington se retirer à nouveau de JCPOA (Khatibzadeh)

Téhéran - IRNA - Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a fait part des progrès des pourparlers de Vienne et a déclaré: « Toutes les parties ont reconuu que nous ne devrions plus voir le retrait des États-Unis de JCPOA. »

Selon l'IRNA, Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a déclaré lundi lors d'une conférence de presse sur les derniers développements liés aux pourparlers de Vienne: « L'avancement des pourparlers est sur la bonne voie, nous avons fait de bons progrès dans quatre domaines, les parenthèses ont diminué, les idées sont devenues des mots, et toutes les parties ont reconuu que nous ne devrions plus voir le retrait des États-Unis de JCPOA. »

 « L'Iran est à la recherche d'un accord stable et fiable, et obtenir une garantie est la bonne voie à suivre. » a souligné Khatibzadeh.

Khatibzadeh a également déclaré à propos de l'accord intérimaire évoqué par certains médias : « L'Iran recherche un accord stable et fiable et n'acceptera rien de moins que cela, la qualité de l'accord est importante pour nous et rien de moins et rien de plus. »

Faisant référence à la prétention de l'envoyé spécial américain pour les affaires iraniennes, Robert Malley, de poser une condition préalable au retour de Washington dans le JCPOA, le haut diplomate iranien a déclaré que depuis le tout premier jour, l'Iran n'a accepté aucune condition préalable et ne le fera pas.

Interrogé sur la position de l'Iran à l'égard de la question de l'accord intérimaire dans les discussions, il a déclaré : "Notre position à Vienne est claire. L'accord intérimaire n'a jamais figuré à notre ordre du jour. L'accord que nous recherchons est un accord stable et fiable et nous n'accepterons rien de moins."

En réposne des défis posés par les États-Unis à Vienne, il a déclaré : « il y a eu plus de progrès dans le domaine de la vérification que dans les garanties, il reste des questions très importantes concernant la vérification et des décisions fondamentales doivent être prises à cet égard. »

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha