28 janv. 2022, 17:13
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84629677
T T
0 Persons

Tags

Les pourparlers de Vienne sont en cours : le négociateur iranien poursuit ses rencontres

Téhéran (IRNA)- Le huitième cycle de pourparlers sur la suppression des sanctions anti-iraniennes est en cours dans la capitale autrichienne de Vienne, le principal négociateur de la République islamique, Ali Bagheri Kani, ayant rencontré le chef adjoint de la politique étrangère de l'Union européenne, Enrique Mora, pour discuter de projets de textes sur les garanties et la vérification de la levée de toutes les interdictions américaines.

Bagheri Kani était arrivé au Palais Coburg à Vienne et avait tenu une réunion avec Mora, qui est chargé de coordonner les sessions auxquelles assistaient les délégués du groupe de pays P4 + 1 - Grande-Bretagne, France, Russie et la Chine plus l'Allemagne.

Les pourparlers sur la suppression des sanctions et les projets de textes ont commencé par une rencontre

Les pourparlers sur la levée des sanctions et les projets de textes ont commencé par une rencontre entre le négociateur en chef de l'Iran et le représentant de l'UE Enrique Mora, qui est également le chef adjoint de la politique étrangère de l'Union européenne, suivie de réunions bilatérales et multilatérales.

Bagheri Kani a également rencontré le principal négociateur russe aux pourparlers de Vienne, Mikhail Ulyanov, qui l'a confirmé plus tard dans un tweet et a déclaré : « Les négociations de Vienne sont en cours. Une rencontre avec le chef de la délégation d'Iran».

"Pourparlers déjà à un stade avancé"

Dans un tweet séparé jeudi, Ulyanov a répondu aux allégations de Bloomberg selon lesquelles il avait estimé qu'il faudrait plus de temps pour parvenir à un accord qu'il ne le pensait auparavant.

"Quelques mots importants ont été manqués par Bloomberg. J'ai dit; si les #ViennaTalks continuent au rythme actuel… Je n'exclus pas que les négociations puissent être accélérées grâce aux efforts conjoints de tous les participants. Les pourparlers sont déjà à un stade avancé", a-t-il déclaré.

Le huitième cycle de pourparlers entre Téhéran et les autres signataires de l'accord iranien de 2015, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA), est axé sur la levée des sanctions anti-iraniennes.

L'Iran a déjà exclu la possibilité de pourparlers directs avec les États-Unis, affirmant qu'il pourrait reconsidérer cette position uniquement si un bon accord est à portée de main pour rétablir l'accord historique.

L'Iran et les autres participants au JCPOA ont tenu des pourparlers à Vienne depuis avril de l'année dernière dans le but de relancer l'accord en mettant les États-Unis en pleine conformité.

Les États-Unis ont quitté le JCPOA en mai 2018 sous l'ancien président Donald Trump. Les pourparlers de Vienne ont commencé sur la promesse du successeur de Trump, Joe Biden, de rejoindre l'accord et d'abroger la soi-disant campagne de pression maximale contre l'Iran. Biden, cependant, n'a jusqu'à présent pas réussi à annuler la propre perte de Trump de la politique iranienne de Barack Obama, qui a conduit au JCPOA en juin 2015.

En raison des derniers développements, de nombreux observateurs estiment désormais que les pourparlers progressent à un rythme optimal et que si toutes les parties agissent de manière réaliste, un accord final pourrait être conclu dans un intervalle de temps logique.

Téhéran n'a pas autorisé les États-Unis à participer aux négociations en raison de son retrait du JCPOA et de son incapacité à lever ses sanctions anti-iraniennes. En conséquence, les autres participants mènent une navette diplomatique entre les deux parties.

Tags

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha