Levée des sanctions : d'intensives consultations diplomatiques à Vienne pour finaliser le projet de texte de l'accord

Vienne - IRNA - Le huitième cycle de pourparlers de Vienne sur la levée des sanctions s'est poursuivi jeudi avec une réunion entre le négociateur en chef iranien et l'envoyé de l'Union européenne dans le cadre des consultations en cours pour finaliser le projet de texte d’un accord potentiel entre Téhéran et les représentants des 4+1.

Selon l'IRNA, Ali Bagheri Kani qui vient d’arriver à l'hôtel Coburg ce jeudi 27 janvier 2022 a rencontré Enrique Mora, le coordinateur de la Commission mixte, chargé de coordonner les réunions entre les délégations négociatrices.

Les pourparlers commencent généralement et comme à l’accoutumé par une rencontre entre le négociateur en chef iranien et le représentant de l'UE, suivie de rencontres bilatérales et multilatérales avec d’autres représentants aux pourparlers de Vienne.  Selon le calendrier annoncé, Bagheri a ensuite rencontré Mikhail Ulyanov, le négociateur en chef russe.

Ces jours-ci, les négociateurs sont occupés à rédiger l'accord, ainsi qu'à trancher sur certaines questions litigieuses. Le négociateur en chef chinois a déclaré hier qu'au cours des deux derniers jours, les délégations se sont rencontrées dans divers formats bilatéraux et multilatéraux et se sont penchés sur des questions clés afin d’arrondir davantage les divergences sur les sanctions, les garanties et la vérification.

S’exprimant à l’occasion d’une interview télévisée en direct le mardi, le Président Raisi a déclaré à l’adresse des Iraniens : « Nous sommes actifs dans les négociations et cela sur divers plans et nous menons avec sérieux les pourparlers, mais nous ne pouvons pas relier toutes les questions aux négociations, et toutes les questions ne peuvent pas être résolues par des négociations. »

Concernant les négociations directes avec les États-Unis, il a déclaré que si Washington est prêt à lever les sanctions oppressives contre le peuple iranien, il y a la possibilité d’un accord.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha