Haltérophilie féminine en Iran : la présidente de la Commission des femmes de l'IWF se dit « surprise » des progrès

Téhéran (IRNA)- La présidente de la Commission féminine de la Fédération internationale d'haltérophilie (IWF), Ursula Garza Papandrea, s'est dite « impressionnée » de voir une équipe iranienne aux Championnats du monde en Thaïlande avant de saluer le soutien favorable du Comité olympique iranien à ce programme de développement.

L'Iran est déjà un acteur majeur dans la compétition masculine depuis plusieurs années.

En 2017 la Fédération d'haltérophilie iranienne (IRIWF) a autorisé les femmes à participer officiellement à une compétition.

La jeune haltérophile iranienne, Poupak Basami, est entrée dans l'histoire ce jeudi 19 septembre en devenant la première femme iranienne à concourir aux championnats du monde IWF.

Agée de 27 ans, elle fait partie d'une équipe féminine iranienne composée de quatre personnes. Elle a terminé sixième de la séance de 55 kg de la catégorie D féminine après avoir réussi à réaliser 158 kg.

Il s'agit de la première apparition d’une équipe d'haltérophilie féminine iranienne aux championnats du monde qui se déroulent à Pattaya en Thaïlande.

L’équipe nationale des femmes fortes de l’Iran a également participé pour la première fois au Championnat d’Asie pour adultes en Chine et s’est classée le neuvième du Vieux Continent.

Arjomankhah, la deuxième femme haltérophile iranienne dans la catégorie de 71 KG sera sur le plateau ce lundi 23 décembre.

L'événement se déroule jusqu'au vendreid 27 septembre.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
8 + 9 =