L'Iran a souligné la nécessité de poursuivre les assassins du Général Soleimani

Londres (IRNA) - Le Conseiller d'Iran auprès du siège de l'ONU à Genève, lors de la 36e session de l'Assemblée générale des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme, a demandé aux États-Unis de "Poursuivre les assassins du Général Soleimani et mettre fin à la violation flagrante des droits de l'homme."

Lors de son discours dans l'assemblée de l'ONU sur la situation des droits de l'homme, Mohammad Sadatinejad, le conseiller aux droits de l'homme de la mission iranienne auprès du siège de l'ONU à Genève, a évoqué la longue histoire de graves violations des droits de l'homme aux États-Unis, et a suggéré à Washington d'arrêter ces actions et de les récompenser.

Lors de son intervention, ce haut diplomate iranien a fait neuf recommandations à la délégation américaine comme suit:

1. Mettre fin aux meurtres systématiques à l'aide de drones. Traduire en justice les assassins de 5 citoyens iraniens, dont le martyr Soleimani, le héros de la lutte contre le terrorisme. Mettre fin aux violations flagrantes des droits de l'homme par les États-Unis.

2. Mettre fin au racisme systématique contre les minorités, y compris les Afro-Américains, et engager des poursuites judiciaires.

3. Mettre fin aux mesures coercitives et aux sanctions unilatérales contre d'autres pays qui ont conduit à des violations graves et généralisées des droits de l'homme.

4. Travailler avec le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les effets négatifs de l'action coercitive unilatérale sur la violation des droits de l'homme.

5. Mettre fin à la détention arbitraire d'Iraniens sous de fausses accusations de violation des sanctions américaines illégales.

6. Mettre fin à la complicité dans les crimes des forces saoudiennes contre le peuple yéménite et les crimes du régime israélien contre les Palestiniens.

7. Arrêtez de vendre des armes à l'Arabie saoudite et au régime israélien.

8. Coopérer avec la Cour pénale internationale pour enquêter sur les crimes de guerre commis par l'armée américaine en Afghanistan.

9. Mettre fin à la séparation des enfants de leurs parents immigrés et les mettre en cage lors de leur détention.

Selon le rapport de l'IRNA, un grand nombre de délégués à la réunion se sont déclarés préoccupés par les violations systémiques des droits des minorités, en particulier des Noirs aux États-Unis.

La délégation américaine était présidée par Robert Destro, Secrétaire d'État adjoint à la démocratie et aux droits de l'homme, et Marik String, chef du département juridique au sein du ministère américain des Affaires étrangères.

Le martyr Ghassem Soleimani a été assassiné le 3 janvier 2020 à l'aéroport de Bagdad sur ordre direct de Donald Trump.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 2 =