27 févr. 2021, 18:35
Journalist ID: 2395
Code d'info: 84245198
0 Persons
Téhéran-Séoul: l’Iran devrait récupérer ses actifs gelés

Téhéran (IRNA)- Le président de la chambre de commerce conjointe Iran-Corée du Sud, Hossein Tanhayi, a déclaré samedi que Séoul était censée payer les fonds gelés de l’Iran. L’argent devrait être utilisés pour l’achat des articles demandés par les responsables iraniens.

Téhéran a annoncé à Séoul une liste d'articles nécessaires, y compris des médicaments et des matières premières, ainsi que des équipements pour les usines. Selon la Banque centrale d'Iran, la dette totale de la Corée du Sud envers l'Iran est de 7 milliards de dollars, et qu'il n'y a pas d'autres documents indiquant que le montant est plus élevé.

Sans avoir à négocier avec les États-Unis, le pays peut utiliser le mécanisme de troc pour les produits non sanctionnés, y compris les produits alimentaires et pharmaceutiques. Le ministère iranien de la Santé a annoncé une liste de médicaments, y compris des vaccins contre le COVID-19, à la Corée du Sud. La liste pouvait être utilisée par le pays pour payer sa dette, a expliqué le président de la chambre de commerce conjointe Iran-Corée du Sud, Hossein Tanhayi.

La Corée du Sud a gelé sept milliards de dollars d'actifs iraniens auprès des banques de Séoul à la suite de la réimposition des sanctions américaines contre l'Iran depuis 2018 après le retrait de l'ancien président Donald Trump du Plan d'action global conjoint.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a annoncé qu'il avait conclu un accord avec Washington pour débloquer une partie des fonds.

Des responsables du ministère sud-coréen des Affaires étrangères et de la Banque centrale d'Iran ont annoncé un accord sur le montant d'argent et son mécanisme de transfert après l'approbation du Trésor américain.

Après accord, la libération commence avec 1 milliard de dollars selon le gouverneur de la BCI, Abdolnaser Hemmati, dont une partie serait versée aux Nations Unies pour régler 16 millions de dollars d'arriérés de cotisation de l'Iran.

De plus, l'Iran et la Corée du Sud se sont mis d'accord sur le transfert d'encore plus de fonds via le canal fourni par l'Accord commercial humanitaire suisse (SHTA), établi en février 2020 après un accord de l'administration Trump.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench
9422**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha