Accord nucléaire : Téhéran réagit aux récentes positions des USA et du trio européen

Téhéran (IRNA) – « Le moment n’est pas opportun pour une réunion informelle avec des représentants de l'UE et des États-Unis sur le Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais) », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Saïd Khatibzadeh en réaction aux récentes positions et actions (contreproductives) des États-Unis et de trois pays européens (France, Grande-Bretagne, Allemagne).

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères a déclaré dimanche que vu les évolutions actuelles Téhéran juge « non-opportun » le moment pour tenir une réunion informelle avec des représentants de l'Union européenne et des États-Unis sur l'accord nucléaire historique conclu entre 'Iran les puissances mondiales en 2015, officiellement connu sous le nom de Plan d'action global conjoint (JCPOA) .

S'adressant aux journalistes dimanche soir 28 février, Saïd Khatibzadeh a déclaré: «Compte tenu des récentes positions et mesures prises par les États-Unis et les trois pays européens [qui sont signataires du JCPOA], la République islamique d'Iran estime que le moment n’est pas propice pour la tenue d’une réunion non officielle sur l'accord, comme l'a proposé le chef de la politique étrangère de l'UE, Josep Borrell.

«La mise en œuvre des engagements par toutes les parties [au JCPOA] n'est pas une question de négociation et de concessions mutuelles, car toutes les options de concessions mutuelles ont été finalisées et approuvées il y a cinq ans», a déclaré Khatibzadeh.

Il a ajouté : «La voie à suivre est assez claire. Les États-Unis doivent mettre fin à leurs sanctions illégales et unilatérales et revenir à leurs engagements dans le cadre du JCPOA. Cette question n'a pas besoin de négociation, ni d'une résolution du Conseil des gouverneurs [de l'Agence internationale de l'énergie atomique]. »

Oeil pour oeil, dent pour dent : l’Iran est prêt à riposter face à toute action, insiste le diplomate :

« La République islamique d'Iran répondra aux actions par des actions. Elle reviendra à ses engagements liés au JCPOA une fois les sanctions levées, elle répondra également de la même manière à toutes les mesures et comportements hostiles", a prévenu le porte-parole de la diplomatie.

« La République islamique d'Iran poursuivra ses consultations étroites avec les États membres actuels de l’accord nucléaire et également avec M. Borrell en tant que coordinateur du JCPOA aux niveaux bilatéral et multilatéral », a conclu le porte-parole du ministère iranien des A.E.

Saïd Khatibzadeh a également fermement condamné aujourd'hui les attaques « illégales et agressives » des forces américaines contre des zones de l'est de la Syrie. « Il s’agit d’une violation flagrante des droits de l'homme et d’une violation du droit international », déplore le diplomate.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha