La troïka européenne s'est donnée « une chance » en arrêtant le processus d’une résolution anti-iranienne

Londres (IRNA) - L'ambassadeur et le représentant d’Iran auprès des organisations internationales à Vienne, Kazem Gharibabadi, a déclaré samedi, que les trois pays européens membres du Conseil des gouverneurs de l'AIEA (Grande-Bretagne, France et Allemagne) se sont donnés une nouvelle chance en suspendant le processus d’une résolution anti-iranienne.

Kazem Gharibabadi, l’ambassadeur et représentant permanent d’Iran auprès des organisations internationales à Vienne, en réponse à une question des journalistes sur la déclaration des trois pays européens concernant la suspension du processus d’une résolution anti-iranienne au Conseil des gouverneurs, a déclaré : « Les trois pays ont affirmé que ce faisant, ils ont donné à l'Iran et à l'AIEA une autre chance de poursuivre leurs travaux sur certaines questions. Ils ont déclaré qu’ils se réservent le droit de convoquer à tout moment une réunion extraordinaire du Conseil des gouverneurs. Je dois dire que les trois pays se sont, en fait, donné une autre occasion de s'acquitter de leurs propre devoirs afin de combler ce fossé créée en raison de leur inaction et de leur non-respect des obligations liées au Plan global d’action commun sur le nucléaire de 2015. De par ce geste, ils ont voulu de ne pas détruire la diplomatie et la coopération entre l'Iran et l'AIEA », a conclut le diplomate.

Lire aussi: Accord nucléaire : « la rationalité triomphe » au Conseil des gouverneurs, se félicite la mission d'Iran à Vienne

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha