23 févr. 2021, 14:35
Journalist ID: 3058
Code d'info: 84241055
0 Persons

Tags

L'Iran appelle les États-Unis à revenir à la résolution 2231

Téhéran (IRNA) - "Le retrait de la résolution 2231 est l'un des mauvais héritages de Trump. Les États-Unis doivent immédiatement se conformer à la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU.", a déclaré le porte-parole du gouvernement iranien.

Ali Rabiee a déclaré mardi lors d'une conférence de presse: "Nous attendons du gouvernement américain qu'il s'engage pratiquement à respecter ce qu'il dit dans la parole, et cela ne se produira que si, dans un premier temps, le gouvernement américain, en tant que membre responsable des Nations Unies, agit rapidement et pleinement conformément à la résolution 2231 du conseil de sécurité."

"Le retrait de la résolution 2231 est un mauvais héritage de Trump, comme nous l'avons dit à plusieurs reprises, et le disons aujourd'hui encore aux responsables américains, les États-Unis doivent revenir immédiatement à la résolution 2231 du Conseil de sécurité.", a ajouté l'assistant du président Rohani aux affaires publiques.

"Ce que nous avions prédit au cours des trois dernières années est répété aujourd'hui par les responsables du gouvernement américain: le fait que les pressions et les sanctions contre le peuple iranien ont échoué. Suite à cette reconnaissance de l'échec, le gouvernement américain, dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité, a rejeté la demande de l'administration américaine précédente de rétablir les sanctions anti-iraniennes et a mis fin à la restriction inacceptable de la circulation des diplomates iraniens au siège de l'ONU à New York.", a souligné Ali Rabiee.

"Bien que nous nous félicitions de ces mesures tardives de l'administration Biden et que nous les considérions comme des actions pour mettre les États-Unis sur une voie constructive, nous considérons ces mesures encore très insuffisantes.", a précisé ce responsable iranien.

                   

Se référant à la réunion du Haut Conseil de la coordination économique, le porte-parole du gouvernement a déclaré: "Lors de cette réunion, le gouverneur de la Banque centrale a présenté des rapports et, sur la base de ce rapport, des dialogues fructueux ont été menés avec les représentants de la Corée du Sud et du Japon pour libérer les ressources de la Banque centrale gelées dans ces pays."

Selon Rabiee dans un premier temps, environ un milliard de dollars de ressources en devises étrangères de la Banque centrale iranienne gelées en Corée du Sud seront libérées. Le porte-parole du gouvernement iranien a souligné que l'Iran avait d'autres discussions avec l'Irak et Oman pour utiliser les ressources de la banque centrale pour répondre aux besoins basiques du pays, tels que les produits de base, les intrants agricoles, les médicaments et l'équipement médical.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha