L'Iran dément toute implication dans les attaques contre les bases américaines en Irak

New York (IRNA) - Le Représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies a nié toute implication iranienne dans les récentes attaques contre des bases américaines en Irak, affirmant que les frappes aériennes des États-Unis contre les forces irakiennes violent le droit international.

Madjid Takht-e-Ravanchi a adressé une lettre au secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres et au chef du Conseil de sécurité, en réponse aux allégations de la mission américaine selon lesquelles l'Iran aurait un rôle dans les attaques contre les bases des Etats-Unis en Irak.

Ce haut diplomate iranien a ajouté, dans sa lettre, que la représentante des États-Unis auprès des Nations Unies avait tenté d'accuser la République islamique d'Iran de soutenir les soi-disant «groupes militants non gouvernementaux» en Irak, ce qui, comme par le passé, est catégoriquement rejeté.

"La République islamique d'Iran n'a, directement ou indirectement, été impliquée dans aucune attaque armée par une entité ou un individu contre les États-Unis en Irak. Ainsi, nous rejetons toute affirmation selon laquelle l'Iran a participé, explicitement ou implicitement, à une attaque contre les forces américaines en Irak. Une telle accusation est totalement sans fondement et invalide, et n'a aucune validité juridique.", a poursuivi le Représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies.

Takht-e-Ravanchi a souligné que de telles actions dangereuses, qui sont complètement justifiées à tort sur la base de l'interprétation autoproclamée de l'article 51 de la Charte des Nations Unies, sont une violation de la souveraineté des pays de la région et une violation flagrante du droit international et la Charte des Nations Unies.

"Cette question aggrave la situation tendue dans la région et, dans la pratique, ne sert que les intérêts des groupes terroristes qui doivent être stoppés.", a souligné le représentant permanent de l'Iran auprès des Nations Unies.

Le chef de la mission iranienne à l'ONU a appelé à l'enregistrement de ladite lettre en tant que document officiel au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha