Embargo sur les armes contre l’Iran: La résolution américaine perdra le vote (Zarif)

Téhéran (IRNA)- Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif a affirmé que la résolution américaine, visant à prolonger l'embargo sur les armes conventionnelles contre l’Iran et qui est une violation de la résolution 2231 lié à l’accord international nucléaire «perdra le vote».

Le très haut diplomate iranien, Mohammad Javad Zarif, a déclaré mercredi 12 août aux journalistes que les États-Unis n'avaient aucune position légale pour déclancher un soi-disant mécanisme Snapback des (anciennes) sanctions contre l’Iran. Les trois alliés européens des États-Unis ont également déclaré explicitement lors d'une récente réunion du Conseil de sécurité de l'ONU que les États-Unis ne pouvaient pas utiliser ce mécanisme.

« Snapback », signifie un retour automatique au régime de sanctions internationales qui prévalaient avant l'accord international nucléaire de Vienne 2015 (JCPOA) contre l’Iran.

Faisant référence à l'échec des États-Unis à obtenir un consensus contre l'Iran, le chef de l’appareil diplomatique iranien a déclaré : « Les Américains ont annoncé qu'ils avaient reporté la séance de vote. Ils pensent que s’ils résument un article de cinq pages en cinq lignes, les membres du Conseil de sécurité penseront qu'il s'agit d'un changement de contenu ! »

« Ils (les Américains) veulent utiliser le mécanisme du Conseil de sécurité pour détruire même le Conseil de sécurité », a prévenu Javad Zarif.

« Cette résolution échouera et même le nombre de voix sera très faible. Nous ne ferons pas, fort éventuellement, face à une nouvelle résolution », a  conclu le très haut diplomate.

Signataire de l’accord multilatéral nucléaire, la Russie s'est dite également opposée à l'utilisation du Snapback des anciennes sanctions contre l'Iran, le qualifiant d’«imprudent ».

Les États-Unis agissent ces derniers temps pour le maintien de l’embargo qui arrive à expiration le 18 octobre et ont menacé dans le passé de déclencher un processus de rétablissement de sanctions internationales à l’Iran s’il n’est pas prolongé.

La levée de cet embargo est prévue dans une résolution ayant entériné en 2015 l’accord international sur le nucléaire iranien dont s’est retirée unilatéralement en 2018 l’administration américaine de Donald Trump.

Pour Téhéran l'Amérique a fait une erreur très stupide en abandonnant cet accord, fruit d'intenses efforts diplomatiques. La chose sage que les Etats-Unis ont à faire est de revenir au sein de ce pacte, a déclaré à maintes reprise Téhéran.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
2 + 0 =