Le retour des États-Unis à l’accord nucléaire sans la levée des sanctions: «une sorte de rançon»

Téhéran (IRNA)- Le Président du Conseil stratégique pour les Relations extérieures et membre du Conseil des autorités de surveillance de la mise en œuvre du Plan global d’action commun sur le nucléaire iranien de 2015 (PGAC, JCPOA selon son acronyme anglais), Kamal Kharrazi a déclaré: « Si les États-Unis veulent retourner au Pacte sans lever les sanctions, cela signifie une « rançon », parce qu'ils peuvent avancer pour chaque levée de sanctions, une condition, et cette perspective illogique va contre les intérêts de l’Iran.

Kamal Kharazi a déclaré : « Fondamentalement, lorsque l'Iran signe un document, il honore engagements et insiste sur sa mise en œuvre. Ce sont eux (les Etats-Unis et les Européens) qui n'ont pas rempli leurs obligations. Nous avons fixé des délais pour prouver que nous ne tolérons aucun langage de force, aucun désengagement et des promesses non-tenues, mais comme ils sont restés toujours passifs, nous avons réduit nos obligations (au titre de l’accord multilatéral).

« Au cours des quarante dernières années (suivant la Révolution), nous avons montré que la question la plus importante et primordiale est les intérêts et l'indépendance de notre pays et que nous tolérons aucune coercition et ni pressions, a conclu Kamal Kharrazi.

Suivez l'IRNA sur Twitter @Irnafrench

9468**

Votre commentaire

You are replying to: .
4 + 0 =