Chef des négociateurs iraniens à Vienne: l'Iran exige la levée des sanctions CAATSA

Téhéran (IRNA)- Soulignant que la Chine et la Russie partagent les opinions d'Iran dans presque tous les cas, le vice-ministre iranien des Affaires étrangères, a déclaré: "Toutes les sanctions qui ont été imposées après la mise en œuvre du JCPOA; les sanctions CAATSA, les sanctions imposées sous Obama aussi bien que celles imposées sous Trump doivent être levées."

Abbas Araghchi, chef de la délégation iranienne à Vienne à l'issue du nouveau cycle de pourparlers de la Commission mixte du JCPOA, en réponse à une question à propos des sanctions dites CAATSA (Countering America's Adversaries Through Sanctions Act) a confirmé que l'Iran insiste sur la levée de toutes les sanctions, y compris les sanctions CAATSA.

"Nos positions n'ont pas changé. Les États-Unis doivent d'abord lever toutes les sanctions, et l'Iran ne reviendra à ses obligations qu'après la vérification de la levée des sanctions américaines, et cette position de l'Iran ne changera pas.", a précisé le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

Interrogé sur les soi-disant sanctions U-turn, qui sont le principal obstacle aux transactions bancaires de l'Iran et un obstacle majeur à l'utilisation par l'Iran de ses intérêts dans le cadre du JCPOA, le chef des négociateurs iraniens à Vienne a ajouté: " Nous devons confier l'analyse de ce sujet aux experts. Nous travaillons actuellement sur la question de la «conversion de devises différentes »."

Réitérant que l'Iran n'accepte pas que les négociations se poursuivent sans résultats, le numéro deux de la diplomatie iranienne a déclaré: "Si nous estimons que les autres parties ne sont pas assez sérieuses, nous arrêterons les pourparlers. Mais nous ne sommes pas encore parvenus à cette conclusion."

"Avant la réunion d'aujourd'hui de la Commission mixte,  au cours des discussions bilatérales et trilatérales avec les délégations chinoise et russe, nous avons réalisé que nous partageons des mêmes positions avec la Chine et la Russie dans presque tous les cas", a conclu le vice-ministre iranien des Affaires étrangères.

Suivez l'IRNA francophone sur Twitter @Irnafrench

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
3 + 1 =