La directrice américaine du renseignement national a avoué que le nom de Soleimani fait encore peur aux Etats-Unis

Téhéran (IRNA)- « L'Iran promet toujours de se venger de la mort de Soleimani. », a déclaré la directrice du renseignement national des Etats-Unis, Avril Haines, a déclaré mardi à la commission sénatoriale des forces armées.

Avril Haines a témoigné aux côtés du lieutenant-général Scott Berrier, directeur de la Defense Intelligence Agency, devant la commission des forces armées du Sénat.

Lors de son témoignage devant les sénateurs, la directrice américaine du renseignement national, Avril Haines, a déclaré que l'Iran tentait toujours de « se venger » des États-Unis pour l'assassinat en 2020 du général de division Qassem Soleimani.

Haines a déclaré qu'elle n'était pas en mesure de parler beaucoup de la question parce qu'elle était classée, mais a déclaré que « nous estimons qu'une bonne partie de leur motivation dans ce scénario est liée à Soleimani dans le cadre de leurs efforts de vengeance, et est un domaine particulièrement difficile, je pense, pour les dissuader d'agir dans cet espace.

Le lieutenant-général Scott Berrier, directeur de la Defense Intelligence Agency, a déclaré que les revenus tirés de l'allégement des sanctions contre l'Iran "pourraient augmenter le ciblage de nos partenaires dans la région ainsi que des forces américaines".

Le général Qassem Soleimani a été martyrisé le 3 janvier 2020, avec Abu Mahdi al-Mohandes et leurs compagnons, lors d'une attaque par un drone américain, et ce jour a été nommé "Journée nationale de la résistance."

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha