Le Ministre iranien de l’Intérieur rejette les rumeurs d'affrontement frontalier avec les talibans

Téhéran : Le Ministre iranien de l'Intérieur, Ahmad Vahidi, rejetant mercredi les rumeurs d’affrontements avec les Taliban sur les frontières communes a déclaré : « La sécurité prévaut aux frontières et les gardes-frontières n'autorisent pas l'accès des agresseurs aux points frontaliers du pays de l’Iran ».

Selon l'IRNA, Ahmad Vahidi s’adressant aux journalistes en marge d'une réunion du cabinet ce mercredi 27 avril 2022 au sujet de la sécurité des frontières iraniennes : « Un malentendu a été créé par les responsables talibans locaux au sujet d'une zone frontalière qu'ils pensaient à tort appartenir à l'Afghanistan ».

Il a ajouté : « Suite à cette erreur, les autorités de Kaboul ont été averties et informées afin que les gardes-frontières talibans puissent retourner à leur frontière, ce qui a été fait, mais au bout d'un moment, ils ont de nouveau commis cette erreur ».

« Notre demande aux responsables talibans est de justifier les autorités locales afin qu'ils ne deviennent pas vainement sensibles, et s'il y a une ambiguïté, ils doivent négocier avec les gardes-frontières et, si nécessaire, dans les cas où cela exige, avec nos responsables politiques pour dissiper les ambiguïtés », a-t-il insisté. « Bien sûr, ils ont convenu que cela devrait se produire et ils vont nommer une délégation à cette fin », a renchéri le Ministre.

S’agissant d’une image publiée sur l'envoi de forces militaires et de l'armée par l’Iran sur la zone frontalière, le Ministre de l’Intérieur a déclaré: « Les forces armées sont toujours pleinement préparées à défendre les frontières, mais nos chers gardes-frontières au sein de la police et de l'armée n'agissent jamais sur des malentendus et sont conscients des sensibilités, mais les talibans et les instances dirigeantes de Kaboul et de Herat doivent également veiller à ce que cela n'arrive pas. »

Se penchant d’autre part sur l'importance de la Journée d'Al-Qods, Vahidi a déclaré : « Il a toujours été nécessaire de montrer notre soutien à la Palestine, et maintenant que les sionistes exercent une pression supplémentaire sur le peuple palestinien et sur la mosquée d’al-Aqsa et qui cherchent à  normaliser leurs relations avec certains pays et gouvernements soi-disant musulmans, nous devons célébrer cette journée plus massivement que jamais. »

Suivez-nous sur @Irnafrench Twitter

Lire aussi

Votre commentaire

You are replying to: .
captcha